Crédit immobilier : les délais s’allongent encore

Visa expert

L’article « Crédit immobilier : les délais s’allongent encore » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Hotman Achab - le 02/11/2015

Actuellement, peu de banques peuvent se targuer de donner un accord de principe et surtout de finaliser l’offre de prêt dans un délai court. Que ce soit pour une résidence principale, un investissement locatif type Pinel ou tout autre acquisition, les clients des banques doivent aujourd’hui prendre leur mal en patience. Mais pourquoi tant d’attente ?

pret-bancaire

Un engorgement sur plusieurs strates

Etant donné la baisse des taux entamée depuis fin 2013, et même s’ils ont augmenté en moyenne de 0.25% depuis, une bonne partie des clients des banques se sont empressés de renégocier leur prêt. Les banques ont ainsi dû faire face à cet afflux massif de renégociation de dossiers. Et dans certains cas, les retards se sont accumulés.

Le cautionnement bancaire (type crédit logement, hypothèque, préteur de privilège de deniers), qui joue un rôle important dans le processus d’obtention des prêts, a de fait été lui aussi submergé par cet afflux de demandes. Pour ces deux raisons, les temps de traitement ont été considérablement rallongés.

La délégation d’assurance également responsable

La possibilité depuis quelques années de demander une délégation d’assurance pour réduire le coût de votre crédit immobilier fait également partie des raisons pour lesquelles les délais de traitement ont été rallongés.

Notre conseil : souscrivez à l’assurance de votre banque pour faciliter les négociations (et également gagner du temps). Rien ne vous empêche d’en changer par la suite en vous appuyant sur la loi Hamon.

Conclusion

La baisse des taux d’intérêts qui dure depuis maintenant près de deux ans est une vraie opportunité pour réduire le coût de son crédit. Mais il faut savoir être patient. Notamment si vous souhaitez passer par votre propre banque. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à faire appel à un courtier qui mettra en concurrence plusieurs banques ce qui pourra raccourcir les délais. Dernier conseil pour maximiser vos chances de réussite : privilégiez plutôt 60 jours (au lieu de 45) pour la condition suspensive d’obtention de crédit.

À propos de l'auteur

Hotman Achab , Conseiller en gestion de patrimoine

Diplômé d’un Master en gestion de patrimoine qu’il a obtenu en 2003, Hotman Achab débute sa carrière professionnelle au sein de la Société Générale en tant que conseiller patrimonial pendant 4 ans puis rejoint le Banque Postale ou il occupe les fonctions de conseiller patrimonial. En 2010, il intègre la division Banque Privée, toujours à la Banque Postale, ou il sera notamment élu « meilleur CGP d’Ile de France ». En 2014, après plus de 11 ans passées dans l’environnement patrimonial bancaire, Hotman souhaite évoluer et décide de s’associer au Groupe Wast & Van et prend la direction, début 2015, de Wast & Van Grand Paris.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides