Crédit immobilier : le marché s’adapte à la conjoncture

Visa expert
ANAIS COURAUD AVATAR AUTEUR
Par Anais Couraud
Le 07/02/2019

L’article « Crédit immobilier : le marché s’adapte à la conjoncture » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Comme expliqué dans notre dernier article sur les taux d’emprunt immobilier, le bilan de l’année 2018 est très satisfaisant pour les établissements financiers en quête d’octroi de prêts. En effet, à la fin du mois de décembre le montant d’emprunt total en cours en France a explosé les records. 1 000 milliards d’euros : c’est le montant global à ce jour emprunté par l’ensemble des français. Et pour la première fois depuis environ 5 ans, les revenus des ménages accédant au crédit immobilier ont baissé. A plus fortes raisons, le montant moyen des revenus est passé sous la barre des 5 000 euros. Cette baisse est la conséquence d’un fort assouplissement de la part des banques. En effet, toutes ont eu recours à des politiques d’octroi de crédit plus douces. En parallèle, le nombre de crédits contractés a augmenté de 20% entre le 1er janvier 2018 et le 1er janvier 2019.

Le profil type de l’acquéreur à crédit

Grâce aux études réalisées par de grands noms de la place financière, il est possible de détailler le portrait type des ménages ayant eu recours au crédit en 2018. Concernant l’âge des ménages, il a encore baissé depuis ses 2 dernières années et se porte à 36 ans en moyenne. Aujourd’hui la part des investisseurs immobiliers de moins de 30 ans s’élève à 23%. Cette part a augmenté depuis les 5 années qui viennent de s’écouler : autrement dit les emprunteurs sont plus jeunes et moins aisés. De plus, le montant moyen des investissements est de 216 000 euros, cela représente un bond de 30 000 euros depuis 3 ans. En revanche, un des critères prépondérant dans l’obtention d’un crédit a bien diminué : le niveau d’apport.

En effet, à ce jour le montant moyen d’apport est de 18 000 euros. Cet écart notable entre 2018 et 2015 (environ 70 000 euros à l’époque) a favorisé l’accès à l’emprunt immobilier. La dernière caractéristique vise la durée moyenne des crédits : 20 ans, soit un très léger allongement par rapport à 2017. On observe un marché à deux vitesses : avec d’un côté un profil d’emprunteur moins aisé face à des prix de l’immobilier qui ont encore augmenté de presque 1,5% en 2018.

Un contexte politico-économique sensible

Les différentes manifestations qui ont lieu en France depuis plus de deux mois ont renforcé l’idée que la pierre est une valeur refuge. En effet, l’un des besoins primaires d’un foyer est d’avoir un toit au-dessus de sa tête. C’est donc pourquoi, les français ont largement profité des conditions favorables pour s’endetter et acquérir un bien immobilier. Conséquence logique d’un attrait envers le marché immobilier : une augmentation des prix. A noter que les contribuables s’attendent à une remontée des taux suite en 2019 et se tournent de ce fait plus facilement des le crédit tant qu’il en est encore temps.

Conclusion

Le dynamise du crédit immobilier accessible a encore de beaux jours devant lui. Les professionnels s’attendant tout de même à voir les taux remonter légèrement (entre +0,03% et +0,1% pour 2019). Vous souhaiter investir dans l’immobilier à crédit ? Contactez directement nos conseillers spécialisés pour obtenir un accompagnement complet dans votre projet d’investissement.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Anais Couraud , Conseillère en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un BTS Assurance en alternance à Groupama Gan Vie en tant que gestionnaire dans le Pôle Prévoyance, Anaïs ressort forte d’une première expérience dans le domaine de l’assurance de personnes. Par la suite, elle fait le choix de poursuivre ses études en Licence Professionnelle Métiers du Droit Privé à la Faculté de Bordeaux afin d’approfondir les connaissances juridiques et qu’elle a pu appréhender lors de son BTS. Grâce à ces 3 années dans le secteur de la protection de la personnes, Anaïs maitrise les différents produits assurantiels tels que la prévoyance, la santé, la retraite et l’assurance vie. Aujourd’hui, du fait de son intérêt pour les produits financiers et immobiliers, elle entreprend un Master en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC. Elle rejoint le groupe Net Investissement en 2017 à Bordeaux.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides