Crédit immobilier : plus de 1000 milliards d’encours !

Visa expert
Anais Couraud
Par Anais Couraud
Le 08/03/2019

L’article « Crédit immobilier : plus de 1000 milliards d’encours ! » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

La Banque de France a récemment dévoilé ses chiffres concernant le montant des encours de crédit : le cap de mille milliards d’euros a été franchi !

Comme expliqué dans notre dernier article sur les taux d’emprunt immobilier, le bilan de l’année 2018 est très satisfaisant pour les établissements financiers en quête d’octroi de prêts. C’est en novembre que le record du montant global d’encours de crédit a été battu.

Une conséquence logique à la suite d’une longue période de taux très bas. Ces mêmes taux que l’on imaginait remonter en 2018 suite à l’arrêt de l’injection de liquidités par la Banque Centrale Européenne (BCE).

Et pourtant, le constat est simple : les taux n’ont pas augmenté, ni stagné, mais encore baissé au cours de l’année 2018. A plus fortes raisons, l’encours a triplé depuis 2003. A noter que, le montant précis du volume de crédit était de 1 003 163 000 000 euros à fin novembre 2018.

Une politique monétaire favorable au crédit

Mise en place par la Banque Centrale Européenne (BCE) durant ces 5 dernières années, cette politique monétaire a vu le jour dans l’objectif d’inciter les ménages à s’endetter pour relancer la consommation et par conséquence, la croissance.

Avec la hausse de l’inflation constatée tout au long des 12 derniers mois, les taux d’intérêts sont actuellement négatifs. En effet, en empruntant à un taux inférieur à l’inflation (1,8%), c'est l'emprunteur qui est alors rémunéré, tandis que le prêteur reçoit à l'échéance une somme inférieure à celle qu'il a prêtée.

Actuellement, le taux de refinancement des banques est toujours de 0%, celui de facilité de prêt à 0,25% et celui de facilité de dépôt encore à -0,4%. Des conditions ultra favorables établissant des moyennes de crédit immobiliers à 1,5%. En outre, les ménages les moins aisés peuvent davantage s’endetter et empruntant plus gros.

Pourquoi investir dans un fonds de VEGA Investments Managers (IM) ?

Avec des taux aussi faibles, l’opportunité de rendre rentable l’obtention de crédit devient de plus en plus rares.

En effet, impossible pour les banques de prendre des marges importantes sur les taux de crédit car cela tendrait à faire augmenter le taux pour les acquéreurs. Dans une période de taux historiquement bas, l’heure est plutôt venue de maintenir des taux planchers pour attirer les clients. Une concurrence très accrue qui affecte la rentabilité des banques.

Néanmoins, les banques ont tout intérêt à se plier pour attirer le plus de ménages possible afin de les fidéliser et récupérer leur épargne par la suite. Les crédits immobiliers sont de bonnes armes publicitaires pour gagner des parts de marché.

De plus, certaines banques ont remonté leur taux progressivement mais garde la possibilité de privilégier leurs bons clients avec des offres de taux plus favorables. 16% des ménages français estiment encore leur charge d’intérêt encore trop lourde même après renégociations et baisse des taux générale.

Conclusion

Une étude réalisée auprès des ménages encore sans crédit immobilier démontre que le pourcentage de foyers prêts à souscrire un crédit immobilier est passé de 5% en 2017 à 4,2% en 2018. Un ralentissement du marché sur le plan des crédits pourrait s’avérer être un facteur négatif pour le marché immobilier qui se voit stagner depuis quelques mois.

À propos de l'auteur

Anais Couraud , Conseillère en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un BTS Assurance en alternance à Groupama Gan Vie en tant que gestionnaire dans le Pôle Prévoyance, Anaïs ressort forte d’une première expérience dans le domaine de l’assurance de personnes. Par la suite, elle fait le choix de poursuivre ses études en Licence Professionnelle Métiers du Droit Privé à la Faculté de Bordeaux afin d’approfondir les connaissances juridiques et qu’elle a pu appréhender lors de son BTS. Grâce à ces 3 années dans le secteur de la protection de la personnes, Anaïs maitrise les différents produits assurantiels tels que la prévoyance, la santé, la retraite et l’assurance vie. Aujourd’hui, du fait de son intérêt pour les produits financiers et immobiliers, elle entreprend un Master en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC. Elle rejoint le groupe Net Investissement en 2017 à Bordeaux.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides