Crédits immobiliers : vers une hausse des taux d’intérêts ?

Visa expert

L’article « Crédits immobiliers : vers une hausse des taux d’intérêts ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Guilhem Garcia - le 06/01/2017

Les banques ont rehaussé en décembre le taux de crédits immobilier cédé aux particuliers alors que depuis le début de l’année 2016, il était en baisse constante.

Une remontée des taux lentes mais progressives

Une remontée des taux lentes mais progressives

Les courtiers avaient présagé le changement de la courbe du crédit immobilier au mois de décembre. Avec un prêt à 1,34% au mois de décembre (hors les assurances) à l’opposé de 1,31% au mois de novembre, les banques ont vécu leur premier accroissement en un an et demi. L’augmentation des taux d’emprunt des Etats et la politique commerciale des banques justifient ce rebondissement.

Cécile Roquelaure, directrice des Études et de la Communication chez Empruntis déclare : « Le mouvement à la hausse est là. Il est majoritaire dans les barèmes des banques et le dernier mois de l'année ne constitue pas la seule explication à ce mouvement. »

Selon les courtiers, ce rebond devait s’effectuer quelques mois plus tard, lors du « printemps de l’immobilier » lorsque les objectifs commerciaux devaient être terminés. Pour être plus précis, le crédit accordé aux français sur 10 ans a augmenté de 0,282% mi-octobre à 0,644% fin décembre.

Malgré l’augmentation des taux de crédit, les banques constatent toujours une forte demande. Cette diminution a bénéficié à tous les marchés et comme Michel Mouillart, professeur d’économie le souligne dans l’Observateur : « la baisse des taux des prêts contribuent au soutien de la demande des jeunes et des ménages modestes faiblement dotés en apport personnel ».

Les conséquences de cette hausse

Suivant le raisonnement du courtier, Jérôme Robin, si les taux augmentent de 1,5% à 2% il y aura une répercussion sur le coût d’un crédit pendant ses 20 prochaines années, avec une augmentation de 11.200 euros.

Cette hausse engendre également, auprès des banques, une vigilance sur les dossiers et par conséquent un temps d’analyse plus important.

De plus, des actes d’achat des attentifs ont été déclenché et certains ont voulu renégocier leurs prêts.

Conclusion

L’augmentation des taux de crédit sur l’immobilier au mois de Décembre ont bénéficié à tous les autres marchés et les courtiers prédisent des taux en moyenne un peu plus haut en janvier 2017.

À propos de l'auteur

Guilhem Garcia , Conseiller en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un Master en gestion de patrimoine, Guilhem débute sa carrière au sein d’une grande banque régionale. Après 10 ans de carrière dans différents groupes bancaires, où il a occupé des postes de conseiller clientèle professionnel à gestionnaire en patrimoine, il décide d’ouvrir son cabinet spécialisé en prévoyance et patrimoine auprès d’un des grands assureurs de la place. Son désir d’indépendance et d’évolution professionnelle, le pousse naturellement à rejoindre début 2014 le groupe WAST AND VAN en tant que consultant en gestion de patrimoine sénior.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides