Niveau record des crédits immobiliers : 260 milliards d’euros en 2017

Visa expert
avatar
Par Karl Toussaint du Wast
Le 16/10/2017

L’article « Niveau record des crédits immobiliers : 260 milliards d’euros en 2017 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

L’année 2017 sera considérée comme une très bonne année dans le secteur immobilier. A noter que les volumes enregistrés entre le 1er janvier et le 31 août vont tout droit vers un nouveau record du nombre de prêts immobiliers. Retenons que le montant global pourrait approcher les 260 milliards d’euros. Augmentation des mises en chantier, des investissements locatifs... Comment se justifie cette progression ?

Quelques chiffres à retenir

> Production cumulée de nouveaux prêts immobilier 2016 : 251 milliards d’euros
> Production cumulée de nouveaux prêts immobilier 2017 : 260 milliards d’euros

Production de nouveaux prêts
1er trimestre 2017

Production de nouveaux prêts
2ème trimestre 2017

Comment expliquer cette hausse ?

Cette dynamique extraordinaire du marché du crédit immobilier s’explique par des conditions attractives de financement relatives à des taux d’emprunt particulièrement diminués. En effet, ces derniers ont atteint des niveaux très bas grâce aux dispositions prises par la Banque Centrale Européenne (BCE) afin de relancer la situation économique de l’Union Européenne. C’est-à-dire que l’institution accepte de prêter de l’argent aux banques de second rang à moindre coût.

Force est de constater les effets positifs engendrés par cette démarche. En effet, selon les derniers chiffres publiés par la Banque de France, la totalité des en cours de financement dédié à l’immobilier a progressé de 6 % sur un an pour atteindre 935 milliards d’euros à la fin de l’été 2017.

Parallèlement, ces chiffres montrent que la production cumulée de nouveaux crédits a augmenté de 50 % sur un an pour atteindre près de 210 milliards d’euros à la moitié de l’année. De plus, étant donné le rythme actuel, certains spécialistes soutiennent que le montant global de nouveaux financements devrait se tenir autour des 260 milliards d’euros pour l’année 2017. Le record de 2016 sera donc battu puisqu’il était fixé à 250 milliards d’euros.

Comment expliquer ce ralentissement ?

Néanmoins, malgré cette production exceptionnelle, les données statistiques prouvent que la tendance s’inverse doucement. Si l’on s’arrête sur le mois d’août, cette tendance baissière des barèmes était effective aussi bien pour les crédits renégociés (divisés par deux entre le printemps et août) que pour les nouveaux crédits (baisse de 13,8 milliards d’euros en juillet à 10,7 milliards d’euros en août). Cela s’explique par plusieurs nouveaux facteurs.

D’une part, le changement de gouvernement et les mesures prévues ont fait ralentir cette demande de crédit de la part des particuliers. En effet, l’incertitude vis-à-vis des nouvelles normes fiscales à venir a dissuadé certains particuliers dans leur démarche d’investissement immobilier. Sans compter l’augmentation progressive des prix de l’immobilier dans certaines villes de France comme à Lille et Montpellier.



Conclusion

Tous les yeux des spécialistes sont rivés sur 2018. Doit-on s’attendre à une fin de l’euphorie dans le domaine immobilier ? En effet, les taux d’emprunt stagnent et les contrats qui devaient être renégociés le sont d’ores et déjà.

Notre conseil : anticiper les changements prévus pour la nouvelle année qui arrive à grand pas. Vous souhaitez investir dans l’immobilier ? Bénéficiez d’un conseil d’expert dans la mise en place de cet investissement. Complétez notre formulaire pour être recontactés par l’un de nos conseillers spécialisés.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr. Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides