Prolongation du Prêt à Taux Zéro en 2019

Visa expert
ANAIS COURAUD AVATAR AUTEUR
Par Anais Couraud
Le 15/02/2019

L’article « Prolongation du Prêt à Taux Zéro en 2019 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Le PTZ ou Prêt à Taux Zéro est un dispositif visant à aider les ménages français dans l’objectif d’acquisition de leur résidence principale. Cette aide est délivrée par l’Etat aux primo-accédants (dans le cadre d’un premier achat) et sous conditions de ressources. Depuis la fin de l’année 2018, les bénéficiaires de ce dispositif restaient dans l’attente d’une réponse vis-à-vis de sa reconduction en 2019. Bonne nouvelle : le PTZ est bel et bien maintenu pour un an. Permettre aux ménages plus modestes d’acquérir leur résidence principale, c’est la volonté de l’Etat depuis la création de cette aide en 1995. Adossé à un emprunt classique, le Prêt à Taux Zéro vise à faire prendre les intérêts d’emprunt par l’Etat. Avec un coût de plus d’1,3 milliards d’euros pour l’Etat, le dispositif est voué à disparaître petit à petit.

Conditions d’obtention

L’Etat a poursuivi sa volonté d’inciter les ménages à acquérir leur résidence principale en 2019. Comme expliqué précédemment, le PTZ est un prêt accompagnant un emprunt classique dont les intérêts sont pris en charge par l’Etat. De plus, il permet un différé de remboursement pour les bénéficiaires. Que cette aide soit sollicitée dans le neuf ou dans l’ancien, les conditions d’obtention sont identiques. A plus fortes raisons, le barème de ressources pour prétendre au PTZ reste le même qu’en 2018.

Les conditions d’obtention du Prêt à Taux Zéro dans le neuf ne peuvent pas dépasser 20% du montant global dans les zones non tendues et 40% du montant global dans les zones tendues.

Pour le PTZ dans l’ancien, à défaut des prévisions qui avaient été faite, les zones B2 et C restent dans le dispositif. Quand aux zones tendues comme A, Abis et B1, le PTZ est exclue.

Une baisse de demande du PTZ

Selon une étude, les dossiers de demande de PTZ pour 2019 devrait être en baisse par rapport à 2018. Avec une prévisions de plus de 88 000 dossiers, cela signifie une baisse de 25% depuis 2017 (123 000 dossiers). La question chaque année reste identique : le PTZ va-t-il perdurer ? Les professionnels du secteur s’attendent à voir s’éteindre le dispositif à la fin de l’année en cours. L’Etat souhaite réduire les coûts liés à cette prise en charge. Pourtant, avec des taux d’emprunt actuels au plus bas, on s’attend à une remontée des taux inévitable. Les français pourraient donc se voir stopper devant des conditions d’octroi de crédit plus couteuse et un prix de l’immobilier qui ne cesse d’augmenter. Si elles veulent se lancer avant fin 2019, les personnes intéressées ne doivent pas tarder compte tenu des délais nécessaires à une acquisition immobilière. Affaire à suivre…

Conclusion

Le PTZ est reconduit en 2019 et c’est une bonne nouvelle. Le moment est venu d’en profiter si vous rentrer dans les conditions privilégiées. Vous souhaitez investir dans l’immobilier ? Netinvestissement vous accompagne de A à Z dans votre projet. Bénéficiez de conseils d’experts spécialisés dans l’investissement immobilier ! Contactez-nous au 0805 111 934 ou directement par tchat.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Anais Couraud , Conseillère en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un BTS Assurance en alternance à Groupama Gan Vie en tant que gestionnaire dans le Pôle Prévoyance, Anaïs ressort forte d’une première expérience dans le domaine de l’assurance de personnes. Par la suite, elle fait le choix de poursuivre ses études en Licence Professionnelle Métiers du Droit Privé à la Faculté de Bordeaux afin d’approfondir les connaissances juridiques et qu’elle a pu appréhender lors de son BTS. Grâce à ces 3 années dans le secteur de la protection de la personnes, Anaïs maitrise les différents produits assurantiels tels que la prévoyance, la santé, la retraite et l’assurance vie. Aujourd’hui, du fait de son intérêt pour les produits financiers et immobiliers, elle entreprend un Master en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC. Elle rejoint le groupe Net Investissement en 2017 à Bordeaux.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides