Malraux et le projet de loi de finances 2013

Visa expert

L’article « Malraux et le projet de loi de finances 2013 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 04/10/2012

Annoncé puis confirmé par le gouvernement cette semaine, le dispositif « Malraux (nouveau régime) » sera bel et bien exclu du champ d’application de la réforme introduite par le projet de loi de finances pour 2013 consistant en l’abaissement du plafonnement global des avantages fiscaux de 18000€ + 4% du revenu imposable pour 2012 à 10000€ pour 2013.

investissement_ancien

C’est une bonne nouvelle pour les investisseurs qui souhaitent continuer à pouvoir optimiser leur fiscalité, et principalement pour les hauts contribuables : le dispositif Malraux est donc exclu de l’abaissement du plafonnement des niches fiscales.


Aucun plafonnement global ne sera ainsi applicable pour les opérations de restaurations immobilières complètes qui feront l'objet d'une demande de permis de construire déposée à compter du 1er janvier 2013.


L'avantage fiscal tiré du régime de faveur "Malraux" applicable, restera dès lors soumis au plafonnement global.

Exemple : pour un investissement réalisé en 2012, le taux de réduction d'impôt auquel votre client va pouvoir prétendre est de 30 %. Ce taux de réduction d'impôt s'appliquera aussi aux dépenses réalisées sur 2013. Et le plafonnement global de 2012 (18000€ + 4%) trouvera à s'appliquer, sans tenir compte de l' (ou des) année(s) de réalisation du paiement des dépenses de travaux.


Cette analyse, bien que contraire aux textes fiscaux, a été traitée et est opposable à l'Administration fiscale qui l'a publiée dans son Bulletin Officiel des finances Publiques le 12 septembre dernier (BOI-IR-LIQ-20-20-10-20-20120912).

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides