Le vote de la loi Duflot modifiée au Sénat

Visa expert

L’article « Le vote de la loi Duflot modifiée au Sénat » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 30/10/2013

Deuxième round. Après l’Assemblée Nationale le 17 septembre, c’était au tour du Sénat, le samedi 26 octobre dernier, de se prononcer sur le projet de loi de Mme Duflot sur l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR). La journée, pourtant située au milieu des vacances scolaires, a été propice aux élus pour se laisser aller à des modifications d’importance.

Le vote de la loi Duflot modifiée au Sénat

Les principales modifications des sénateurs portent sur 5 points :

  • Précisions sur la Garantie Universel des Loyers (GUL) : l’intervention de l’Etat ne pourra avoir lieu qu’en cas d’ultime recours.
  • Ajustement de l’encadrement des loyers : le loyer maximal applicable pourra être exceptionnellement dépassé en fonction des caractéristiques du logement (par rapport aux logements comparables). Le calcul de ce nouveau plafond de loyer doit encore être précisé.
  • Majoration des sanctions envers les bailleurs : les bailleurs seront plus lourdement pénalisés en cas de faute. Par exemple, un bailleur qui donne congé à un locataire pour récupérer son bien sans raison légalement valable, sera passible d’une amende de 6 000 euros au lieu des 3 000 euros de prévu. Un bailleur qui expulse son locataire mauvais payeur hors du cadre légal et judiciaire, sera passible de 3 ans de prison et de 30 000 euros d’amende.
  • Assouplissement des sanctions envers les locataires mauvais payeurs : les pénalités à payer par le locataire en cas de retard de paiement du loyer seront supprimées. La trêve hivernale sera allongée : elle prendra fin le 31 mars au lieu du 15 mars.
  • Encadrement de la colocation : un contrat de bail spécifique à ce type de location va être élaboré et des précisions sur le fonctionnement des cautions, des charges et des assurances seront apportées.

En parallèle, un groupe de travail composé d’élus de droite et de gauche, va être créé pour revoir les dispositions de ce projet de loi et tenter de les améliorer, notamment les deux principales mesures : la GUL et l’encadrement des loyers.

Il est à noter que ces deux mesures phares, tant décriées par les professionnels de l’immobilier, ont été remises en question récemment par l'Inspection générale des finances et surtout par le Conseil d’Analyse Economique (CAE). Le CAE, proche de Matignon, a déjà affirmé le caractère « inopérant et pas très efficace » de ces deux mesures, tout en préconisant un système de fonctionnement fondamentalement différent.

Conclusion

Le projet de loi, modifications incluses, a néanmoins été adopté par 176 voix contre 166. Il reviendra donc devant l’Assemblée Nationale pour une deuxième lecture. Ensuite, il retournera au Sénat, avant un vote définitif qui aura lieu début 2014. Affaire à suivre donc…

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides