93% des acquéreurs veulent rester dans leur région

Visa expert

L’article « 93% des acquéreurs veulent rester dans leur région » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 07/07/2015

Empruntis, courtier en crédit immobilier, a étudié le comportement des propriétaires français. Sur leurs 370 000 dossiers de demandes de financement entre le 1er avril 2013 et le 31 mars 2015, le célèbre site a pu constater qu’elles étaient les zones privilégiées par les Français lors d’un achat immobilier.

93% des acquéreurs veulent rester dans leur région

Les français : sédentaires ou aventureux ?

Les français sont attachés à leurs régions et à leurs villes. 76% des Français se déclarent fiers de leur appartenance régionale. Cette identité régionale est plus fortement marquée chez les jeunes. 49% des 18-24 ans se disent « très fiers » de leur région d’origine contre 34% pour les 75 ans et plus.

Dans l’ensemble, nous constatons que chez toutes les générations la fierté d’appartenance est très forte, supérieure à 70% pour toutes les tranches d’âge. Empruntis a fait la même conclusion. 93% des français n’envisagent pas de changer de région et 82% souhaitent rester vivre dans le même département.

Cette fidélité exacerbée des français est plus importante dans certaines régions. En tête se trouve les Bretons. Le Bretagne sait fidéliser ses habitants et montre le plus grand sentiment d’appartenance face aux autres régions de France. Ainsi ils sont à 96% fiers de leur région. La dernière place est attribué à l’ile-de-France. 52% de personnes sont fiers d’y être nées et 57% fières d’y habiter. C’est le reflet exact d’une capitale cosmopolite avec l’affluence de nouveaux entrants et de nouveaux sortants.

Malgré cette immobilité des français, les zones géographiques privilégiées restent tout de même les régions offrant la meilleure attractivité alliant opportunité d’emplois et qualité de vie. 6 grandes villes ressortent de cette étude : Ile-de-France à 25 % ( Paris), Rhône-Alpes à 10 % ( Lyon), Provence-Alpes-Côte-D’azur à 9 % ( Marseille), Nord-Pas-De-Calais à 6 % ( Lille), Aquitaine à 5% ( Bordeaux), à égalité avec les Pays de la Loire à 5% ( Nantes).

L’attractivité de l’Ile-de-France

Le souhait des nouveaux acquéreurs ? Favoriser les grandes métropoles là où les opportunités d’emplois sont nombreuses. La gagnante sur ce critère est bien évidemment l’Ile-de-France. La région concentre le plus grand nombre d’intentions d’achat, 25%.

Cependant, cette attractivité décroit chez les plus de 60 ans où cette fois ci la région PACA est en pole position. Nous savons tous que lors du départ à la retraite, nos français s’éloignent des grandes villes pour le calme et la tranquillité du sud. Et pourtant, on assiste à un nouveau comportement pour certains d’entre eux. L’expatriation de nos retraités est en plein boom depuis quelques années.

Les seniors français jouent à fond la carte de la mondialisation et sont aujourd'hui 1.3 millions à vivre à l’étranger. Parmi les raisons qui poussent nos seniors à s’expatrier nous retrouvons le pouvoir d’achat en première position suivi d’un climat plus agréable et d’une meilleure qualité de vie. Car en effet, nos expatriés choisissent souvent des pays où le cout de la vie est nettement plus faible que leurs pays d’origine pour passer leurs retraites paisiblement et surtout en se faisant plaisir !

Mais revenons en France et à l’étude comportemental de nos français propriétaires. Paris et sa région sont donc la zone géographique qui attire le quart des personnes qui déménagent. Les familles préfèrent les banlieues et les départements limitrophes à la capitale où ils y retrouvent espace, qualité de vie et prix plus abordables.

Conclusion

Si les français sont attachés à leurs régions et départements, quand ils envisagent de déménager, c'est pour des zones dynamiques. Parmi les six territoires les plus demandés, on retrouve six des dix plus grandes villes de France : Paris, Lyon, Marseille, Lille, Bordeaux et Nantes. Choisir de vivre dans ces grandes villes c’est s’assurer d’habiter dans des bassins d’emplois. C’est d’autant plus vrai pour les ménages de moins de 30 ans et pour les ménages aux revenus plus élevés. Pour les hauts revenus les intentions sont autres et privilégient le soleil ! Même constat pour nos retraités qui favorisent la région PACA pour se prélasser au bord de la Méditerranée. Les français sont certes peu aventureux mais ils ont le souci du confort de vie et sont conscients qu’il est nécessaire de vivre à proximité d’une ville attractive riche en emplois.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides