La hausse de l'ancien profite à l’investissement dans le neuf

Visa expert

L’article « La hausse de l'ancien profite à l’investissement dans le neuf » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 09/10/2014

Avec 1,7 millions de biens référencés depuis 2010, le baromètre LPI SeLoger met en lumière une hausse des prix de l’immobilier ancien en France, à la fin août.

match immobilier

En analysant les 16 plus grandes villes françaises de plus de 150.000 habitants, le nouveau baromètre mensuel compare le marché du neuf et de l’ancien, maison et appartements, prix affichés et prix signés c’est-à-dire ceux qui correspondent aux compromis de vente signés, frais d’agence inclus.

C’est le cas à Paris (+ 0,9 % à 8.504 euros le m2 moyen, fin août), mais aussi à Rennes (+ 4,1 % à 2.668 euros par m2), Nantes (+ 0,8 % à 2.840 euros), Toulouse (+ 4 % à 2.929 euros), Montpellier (+ 1,2 % à 2.735 euros), Marseille (+ 1,6 % à 3.000 euros),Toulon (+ 0,5 % à 2.534 euros), Nice (+ 6,4 % à 4.219 euros), Grenoble (+ 5,8 % à 2.688 euros), Lyon (+ 1,1 % à 4.228 euros) et Lille (+ 5,9 % à 3.007 euros).

Au contraire, les prix sont en baisse au Havre avec (- 4% à 1.1817), à Bordeaux (- 0,6 % à 3.322 euros), Reims (- 8,5 % à 2.155 euros) et à Strasbourg (- 6,3 % à 2.626 euros).

Le baromètre mensuel constate une remontée de + 2,2 % sur trois mois, à fin août (+ 1,8 % pour les appartements à 3.556 euros le prix du m2 moyen et + 2,9 % pour les maisons à 3.096 euros). La hausse sur l’année est seulement de 0,2 %. On parle ici de prix signés.

Tableau comparatif

AncienNeuf
Prix affichéPrix signéPrix signé
Maison3 046€3 096€2 199€
Evolution 2 mois : +1,7 %Evolution 2 mois : + 2,9%Evolution 1 an : + 0,2%Evolution 2 mois : - 0,3%Evolution 1 an : + 2%
Appartement3 548€3 556€4 551€
Evolution 2 mois : +0,4 %Evolution 2 mois : + 1,8%Evolution 1 an : + 0,2%Evolution 2 mois : + 0,3%Evolution 1 an : -0,8%

Or, cette hausse de l’ancien n’est pas partagée par tous les professionnels de l’immobilier. Certains persistent en affirmant un marché baissier. Les notaires eux constatent une baisse de 1,1 % des prix des logements anciens.

Conclusion

Le constat est donc sans appel, plus de deux tiers des grandes métropoles françaises en hausse sur les prix de l’immobilier ancien.

Investir dans le neuf peut vous permettre de bénéficier d’une défiscalisation de par les multiples dispositifs locatifs mis en place par le gouvernement ces dernières années (Pinel, Censi-Boulevard etc.).

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides