Immobilier à Marseille : un point sur 2016

Visa expert

L’article « Immobilier à Marseille : un point sur 2016 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 05/04/2016

L’année 2015 a connue une très belle embellie du marché de l’immobilier. La reprise sur le marché a globalement instaurée un climat de confiance, favorable aux acquéreurs. Après plusieurs années de déprime, la relance semble enclenchée pour l’immobilier français. Cette tendance, généralement positive, est-elle adaptée à l’ensemble de la France ? Nous prendrons le cas de la ville de Marseille et de sa région provençale, pour analyser plus en détails ses perspectives pour l’année 2016.

Chute finance

Marseille : l’immobilier en difficulté ?

La ville de Marseille représente à elle seule 60% des transactions du département des Bouches-du-Rhône. Bien que le marché ait repris du dynamisme sur le département, à Marseille la situation est toujours compliquée. Pour les appartements anciens, Marseille observe une baisse de 3,8% avec un prix médian de 2 200 euros le m2, de même pour les prix des maisons dans l’ancien qui ont chuté de 3%.

Cette tendance à la baisse se retrouve également sur le marché locatif. Effectivement, tout comme les prix de l’ancien, les loyers sont à la baisse. Le loyer à Marseille s’établie, en moyenne, à 12 euros le m2 en 2016, alors qu’il était de 13 euros le m2 les années précédentes.

Quelques coins phares de la cité phocéenne

Aujourd’hui d’autant plus, les disparités selon les quartiers de la ville, existent. Entre certains secteurs haut de gamme, et d’autres qui perdent de leur attractivité, les investisseurs ont fait leur choix sur certains lieux. Le 7ème arrondissement attire de plus en plus, et se place aujourd’hui en tête des recherches pour un logement à Marseille, devant le 8ème arrondissement. Sa proximité avec la mer séduit de plus en plus, malgré des commodités un peu moins évidentes.

Les baisses de prix significatives ont également attirés les acquéreurs dans les 9ème et 12ème arrondissements. Ils sont considérés comme les « quartiers verts » de Marseille, et possèdent de nombreux atouts résidentiels.

Conclusion

Ainsi, la reprise du marché de l’immobilier se poursuit en 2016 sur le territoire français. Les prix à la baisse entraînent l’augmentation du nombre d’acquisitions. Tout cela a été facilité et encouragé par les taux d’emprunts extrêmement bas ces derniers mois. De ce fait, l’accès à la propriété avec les prêts à taux zéro notamment, est rendu accessible au plus grand nombre.

En ce qui concerne la ville de Marseille, des disparités existent selon secteurs, mais la ville reste dans sa globalité un lieu d’investissement sur et rentable.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides