Immobilier à Paris : en 2018 la hausse des loyers a suivi l’inflation

Visa expert
avatar
Par Hotman Achab
Le 20/06/2019

L’article « Immobilier à Paris : en 2018 la hausse des loyers a suivi l’inflation » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Le plafonnement des loyers parisiens est prévu pour cet été. Si l’on fait une rétrospective de l’année 2018, une hausse des loyers a pu être constatée. Néanmoins, cette hausse ne dépasse pas l’inflation, d’après les chiffres de l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne (OLAP).

Une augmentation incontestable mais pas alarmante en 2018

Le contraire serait étonnant. Les loyers franciliens ont connu une nouvelle augmentation en 2018. Selon les constats de l’OLAP, l’Ile de France a vu ses loyers augmenter de 1,2% en moyenne, et de 1,4% pour Paris intra-muros. A titre de comparaison, l’inflation, quant à elle, est évaluée à 1,8%.

Toujours selon l’Observatoire des loyers, l’augmentation desdits loyers en région parisienne est due à la hausse de 1,2% de l’indice de revalorisation des loyers (IRL) en 2018. C’est la valeur la plus élevée depuis 2014. Pour rappel, l’IRL sert de base pour réviser le loyer des logements vides ou meublés. Il fixe les plafonds des augmentations annuelles de loyers que peuvent exiger les propriétaires.

Nouveau locataire, nouvelle hausse

Il s’agit surtout des relocations qui gonflent ces chiffres. C’est l’arrivée d’un nouveau locataire dans les lieux qui indique de manière plus précise la tendance du marché parisien. A ce titre, l’OLAP détaille : « Pour Paris, la hausse (+2,9 %) est supérieure à celle des quatre années précédentes (entre +1 et +2,1 %), et traduit la tension persistante sur le marché locatif, sans toutefois atteindre les augmentations de la période 2009-2013 (+7 à +11% ) ».

D’après l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne, la hausse des loyers suite à la relocation « traduit la tension persistante sur le marché locatif ». En effet, dans la capitale, l’offre locative est très nettement inférieure à la demande. Dans cette perspective, l’OLAP a repris les chiffres de l’INSEE afin de quantifier ce déséquilibre. Concernant la location vide, si l’on prend un indice 100 en 1999, ce dernier passe à 94,1 en 2006 pour ensuite tomber à 84,8 en 2015…soit une baisse de plus de 15 points !

Outre cet écart persistant entre offre et demande de logements, deux autres raisons peuvent expliquer cette hausse des prix entre deux occupants. La première est que la hausse des loyers à la relocation est permise en cas de travaux. Autre raison : corriger les sous-évaluations. Certains locataires restent des années dans leur logement, et ce dernier se retrouve donc sous-valorisé par rapport aux prix du quartier. Mais dans ce contexte là, pour que la hausse du loyer dépasse le plafond autorisé, le propriétaire devra fournir des références des prix pratiqués aux alentours.

Conclusion

La hausse des loyers constatée sur l’année 2018 n’a pas été à la hauteur des craintes de l’opinion publique. Néanmoins, elle reste persistante depuis de nombreuses années, notamment à cause de la pénurie de logements face à la demande. Il ne reste plus qu’à attendre les effets de la réforme du plafonnement des loyers, pour voir si cette hausse persiste.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Hotman Achab , Conseiller en gestion de patrimoine

Diplômé d’un Master en gestion de patrimoine qu’il a obtenu en 2003, Hotman Achab débute sa carrière professionnelle au sein de la Société Générale en tant que conseiller patrimonial pendant 4 ans puis rejoint la Banque Postale où il occupe les fonctions de conseiller patrimonial. En 2010, il intègre la division Banque Privée, toujours à la Banque Postale, où il sera notamment élu « meilleur CGP d’Ile de France ». En 2014, après plus de 11 ans passées dans l’environnement patrimonial bancaire, Hotman souhaite évoluer et décide de s’associer au Groupe Wast & Van et prend la direction, début 2015, de Wast & Van Grand Paris.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides