Immobilier à Paris : les villes où les loyers sont les plus hauts

Visa expert

L’article « Immobilier à Paris : les villes où les loyers sont les plus hauts » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Hotman Achab - le 28/07/2016

Mercredi 29 juin, la ministre du Logement et de l’habitat durable, Emmanuelle Cosse, a signé un arrêté sur l’extension de l’encadrement des loyers à l’agglomération parisienne (Seine-et-Marne, Yvelines, Essone, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d’Oise). Lors d’une interview donnée à France Bleu, Emmanuelle Cosse a annoncé l’encadrement des loyers à 412 communes. Le prix d’un bien ne peut alors plus dépasser 20% de son loyer de référence, ni lui être inférieur de 30%.

Quels sont les réels objectifs de la ministre ? Quelles sont les villes concernées par des loyers élevés ?

Les objectifs de l’encadrement des loyers

Les objectifs de l’encadrement des loyers

Le 24 mars 2014, la loi Alur était signée afin d’améliorer les rapports entre les propriétaires et les locataires dans le parc privé. Le gouvernement avait alors décidé de mettre en place trois loyers de références : un loyer de référence, un loyer de référence minoré de 30% et un loyer de référence majoré de 20%. Ainsi, un loyer ne peut pas dépasser de 20% son loyer de référence, ni lui être inférieur de 30%. La ministre veut ainsi mettre fin aux loyers trop chers afin d’aider les personnes à se loger plus facilement. Cette mesure a également pour but de redonner du pouvoir d’achat aux locataires.

Les villes concernées

Cependant, même avec ce nouveau dispositif, certaines villes proches de Paris révèlent des loyers encore trop excessifs. Les départements concernés sont principalement les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne et les Yvelines. Environ une quinzaine de villes dépasse 20 euros le mètre carré par mois. Les cinq villes d’Ile-de-France ayant un loyer onéreux sont Neuilly-sur-Seine (environ 25,4 euros/m2 le mois), Paris (25 euros/m2), Levallois-Perret (22,5 euros/m2), Vincennes (22,5 euros/m2) et Boulogne Billancourt (22,3 euros/m2). La liste est encore longue et le prix est seulement indicatif. La ministre a déclaré que l’entrée en vigueur de la mesure ne se fera qu’en 2018. Cela laissera du temps à l’Observatoire des Loyers de l’Agglomération Parisienne (OLAP) de fixer les prix de référence.

Conclusion

En résumé, l’encadrement des loyers permettrait de se loger moins cher, notamment dans l’agglomération parisienne où le prix des loyers est souvent abusif. Cet arrêté ne sera applicable qu’aux contrats de bail signés après le 1er aout 2016. Cependant, les professionnels de l’immobilier sont contre ce changement. Selon eux, « l’encadrement des loyers n’a pas d’effet ». Pourtant, Lille et Grenoble sont les prochaines villes à vouloir appliquer ce dispositif. A voir si ces changements amélioreront le monde immobilier…

À propos de l'auteur

Hotman Achab , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Diplômé d’un Master en gestion de patrimoine qu’il a obtenu en 2003, Hotman Achab débute sa carrière professionnelle au sein de la Société Générale en tant que conseiller patrimonial pendant 4 ans puis rejoint le Banque Postale ou il occupe les fonctions de conseiller patrimonial. En 2010, il intègre la division Banque Privée, toujours à la Banque Postale, ou il sera notamment élu « meilleur CGP d’Ile de France ». En 2014, après plus de 11 ans passées dans l’environnement patrimonial bancaire, Hotman souhaite évoluer et décide de s’associer au Groupe Wast & Van et prend la direction, début 2015, de Wast & Van Grand Paris.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides