Immobilier : ça monte encore à Paris et Bordeaux

Visa expert
avatar
Par Hotman Achab
Le 13/06/2017

L’article « Immobilier : ça monte encore à Paris et Bordeaux » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Le prix moyen au mètre carré ne cesse d’augmenter, soit une progression de +1,4% au mois de mai dans la capitale française d’après le site MeilleursAgents.com. De plus, on constate qu’au cours de ses 12 derniers mois, le prix median de l’immobilier s’est accentué de +7,2% à Paris et de +11,8% à Bordeaux.

A Paris, les investisseurs sont à la recherche de petites et de grandes surfaces.

L’immobilier français poursuit sa progression depuis le début de l’année dans les grandes villes françaises. « Selon nos estimations et les transactions réalisées en mai, les prix parisiens ont déjà retrouvé, voire dépassé, les niveaux record atteints en juin 2011 » constate Sébastien de Lafond, Président de MeilleursAgents.com. Selon les chiffres provenant des promesses de vente signées au cours du mois de mai, « le prix moyen du mètre carré parisien s’établit à 8 709 euros, avec de grands écarts entre le 19ème arrondissement à 7 070 euros et le 6ème à 12 583 euros » affirme l’agence.

L’augmentation fulgurante des prix de l’immobilier à Paris était dû aux ventes de petites surfaces mais aujourd’hui les investisseurs recherchent également les grandes. En effet, les grands appartements de type familiaux, soit un minimum de 3 pièces voient leurs prix s’élever de +2% en un mois seulement. Cette augmentation des prix peut faire penser à la période de forte inflation entre 2010 et 2011.

En Île-de-France, cette augmentation des prix se fait moins ressentir : « La hausse parisienne continue de se propager dans une moindre mesure en Petite Couronne alors que les départements de la Grande Couronne marquent une pause ».

Bordeaux, les prix augmentent

Depuis janvier 2017, Bordeaux intéresse également les investisseurs et les prix de l’immobilier connaissent une très forte progression depuis plusieurs mois. Cette progression s’est poursuivie en mai avec une augmentation de 1,3%, portant la hausse des prix à +8,9% depuis le début de l’année et +11,8% sur 12 mois.

« Bordeaux poursuit sa tendance haussière extrême (...). Depuis plusieurs mois, nous soulignons les risques de surchauffe du marché bordelais » déclare Sébastien de Lafond. « Les prix des autres grandes villes augmentent aussi, mais dans des proportions plus raisonnables ». Karl Toussaint du Wast, du site www.tourdefrance-immobilier.fr estime quant à lui que « l’ensemble des grands projets initiés par la métropole girondine étant bientôt livrés, les prix devraient se stabiliser à leur niveau actuel ».

Conclusion

Grâce aux taux extrêmement bas, les acheteurs en profitent et se ruent sur les grandes villes telles que la capitale française mais aussi la petite favorite actuelle, Bordeaux. L’arrivée de la ligne à grande vitesse, qui permettra de joindre Bordeaux et Paris en 2h05 seulement accentue également l’augmentation du prix de l’immobilier dans la capitale du vin.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Hotman Achab , Conseiller en gestion de patrimoine

Diplômé d’un Master en gestion de patrimoine qu’il a obtenu en 2003, Hotman Achab débute sa carrière professionnelle au sein de la Société Générale en tant que conseiller patrimonial pendant 4 ans puis rejoint la Banque Postale où il occupe les fonctions de conseiller patrimonial. En 2010, il intègre la division Banque Privée, toujours à la Banque Postale, où il sera notamment élu « meilleur CGP d’Ile de France ». En 2014, après plus de 11 ans passées dans l’environnement patrimonial bancaire, Hotman souhaite évoluer et décide de s’associer au Groupe Wast & Van et prend la direction, début 2015, de Wast & Van Grand Paris.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides