Immobilier : c’est à Pessac que les prix ont le plus augmenté en 2018

Visa expert
Anais Couraud
Par Anais Couraud
Le 21/01/2019

L’article « Immobilier : c’est à Pessac que les prix ont le plus augmenté en 2018 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Après un exercice 2017 exceptionnel, 2018 a été, elle aussi, une très bonne année du point de vue de l’immobilier. Porté par des taux d’intérêts très bas, le nombre de cessions et la hausse des prix battent encore des records. L’heure est venue d’attribuer la palme d’or aux villes ayant connu la plus grande hausse en termes de prix de l’immobilier. A noter que ce secteur est resté dynamique dans tout le pays !

Néanmoins dans certaines villes, la hausse est à 2 chiffres. Plus de place au suspens, la première ville en haut du podium se trouve en dans la région Nouvelle-Aquitaine et se situe aux portes de Bordeaux. Pessac, remporte le titre en cumulant une hausse moyenne de 20% de son marché immobilier. A titre de comparaison, l’augmentation moyenne dans tout l’Hexagone est de 3,5% pour l’immobilier ancien et 2,3% pour l’immobilier neuf. En revanche, la hausse des prix s’est faite à 2 vitesses en fonction des zones géographiques du pays.

Première position : Pessac

Située entre le bassin aéroportuaire de Mérignac et le pôle universitaire de Talence, Pessac fait partie des communes les plus en vogue depuis que Bordeaux est devenue la 3ème ville la plus chère de France après la capitale et Neuilly-Sur-Seine. Aujourd’hui son prix au mètre carré avoisine 3 100€, ce qui porte son évolution sur une année à 20%. L’explosion des prix dans la capitale girondine, Bordeaux, n’est pas innocente dans cette hausse.

En effet, les ménages ayant de plus faibles revenus ont laissé place aux ménages avec des revenus plus élevés et à une arrivée massive venant de la région parisienne. La raréfaction des biens à vendre à Bordeaux a également était un facteur engendrant l’exile de certaines ménages en périphérie de la ville dans des communes comme Pessac. Caractérisée par sa très bonne situation géographique et ses vignes, Pessac a su conquérir acquéreur et investisseur.

Deuxième et troisième position : Montreuil et Limoges

Une fois encore, la 2ème place du podium revient à une ville ayant bénéficié du fort potentiel et du dynamisme d’une ville ou d’une zone en plein essor. En effet, Montreuil a largement profité de la mise en place du plus grand projet urbain : le Grand Paris. Les prix y ont augmenté de presque 14% pour atteindre environ 5 680€ le mètre carré.

A contrario, la 3ème place de ce classement est attribuée à une ville qui revient de loin : Limoges. Longtemps laissée pour compte, la ville de Limoges restait en dehors de l’activité immobilière française. Avec une progression de moins de 13%, la ville s’impose et ferme le podium. A noter, que son prix au mètre carré demeurent loin derrière Pessac et Montreuil avec moins de 1 650€/m² en moyenne.

Conclusion

Un point est à noter, or classement, la ville la plus chère de France est sans aucune surprise, Neuilly-Sur-Seine pour une population de moins de 60 000 habitants. Toutes les zones géographiques n’ont pas connu une hausse de leur prix ou un dynamique marqué au cours de l’année 2018.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Anais Couraud , Conseillère en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un BTS Assurance en alternance à Groupama Gan Vie en tant que gestionnaire dans le Pôle Prévoyance, Anaïs ressort forte d’une première expérience dans le domaine de l’assurance de personnes. Par la suite, elle fait le choix de poursuivre ses études en Licence Professionnelle Métiers du Droit Privé à la Faculté de Bordeaux afin d’approfondir les connaissances juridiques et qu’elle a pu appréhender lors de son BTS. Grâce à ces 3 années dans le secteur de la protection de la personnes, Anaïs maitrise les différents produits assurantiels tels que la prévoyance, la santé, la retraite et l’assurance vie. Aujourd’hui, du fait de son intérêt pour les produits financiers et immobiliers, elle entreprend un Master en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC. Elle rejoint le groupe Net Investissement en 2017 à Bordeaux.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides