Immobilier en Île de France : les villes les plus convoitées

Visa expert
Anais Couraud
Par Anais Couraud
Le 01/03/2019

L’article « Immobilier en Île de France : les villes les plus convoitées » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Le Crédit Agricole, leader du secteur des crédits en 2017, a dévoilé une étude révélant le profil de ses clients et les villes les plus convoitées d’Ile-De-France. En effet, cet établissement financier détient plus de 33% des encours de crédit à l’habitat en 2017. A noter qu’en 2018, la banque a accordé un nombre total de 18 000 prêts pour des ménages franciliens.
Cela représente un montant global de presque 7,5 milliards d’euros en 2018, soit une moyenne de 411 000 euros par crédit dans la région parisienne. Sur ces 18 000 prêts octroyés, 60% ont été accordé à des primo-accédant, encore majoritaire même sur une région où les prix sont très élevés. Au niveau géographique, les 3 zones les plus sollicitées sont les Hauts-De-Seine, l’Essonne et Paris intra-muros.
Quel est le profil type de chaque acquéreur et quelle est leur cible ?

Primo-accédants et secundo-accédants

Sans grande surprise, les ménages ayant bénéficié du statut primo-accédant sont jeunes et cible en grande majorité (73%) des appartements. Leur budget, un peu plus restreint est de 280 000 euros avec une durée moyenne de 22 ans et 5 mois. Les primo-accédants, comme leur nom l’indique, font l’acquisition de leur premier bien et seulement 14% peuvent s’installer à Paris intra-muros. Les prix élevés de la capitale freinent la possibilité à ce type d’acquéreur de trouver un bien correspondant à leur budget.

Quant aux secundo-accédants, souvent plus âgés (41 en moyenne) et également plus aisés, leurs critères différent. En effet, ceux-ci se sont tournés 56% vers des maisons plutôt que des appartements dont 87% dans l’ancien. Ici le budget est presque 1,5 fois supérieur à celui des primo-accédants, soit 453 000 euros en moyenne. Evidemment, la durée est raccourcie est passe de plus de 22 ans à un peu moins de 18 ans.

Les villes très sollicitées

En Ile-De-France, la ville la plus désirée de tous les acquéreurs est sans égal, Paris. Les secteurs les plus convoités sont le 15ème, le 17ème et le 18ème pour un budget moyen de plus de 405 000 euros. Juste après la capitale, on retrouve la ville de Versailles, qui arrive en tête de classement pour les primo-accédants et secundo-accédants.

Néanmoins les budgets sont loin d’être identiques : moins de 500 000 euros pour les premiers et plus d’un millions d’euros pour les second. Pour continuer cette liste cible essorée par les acquéreurs, on trouve : l’Essonne avec Massy et Corbeil-Essonnes, dans les Hauts-De-Seine, ce sont Courbevoie et Asnières-Sur-Seine qui ont la cote pour les primo-accédants. Par la suite, Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis, Maisons-Alfort et Vincennes dans le Val-De-Marne et pour finir Cormeilles-en-Parisis dans la Val-D’oise sont les villes les plus plébiscitées par les secundo-accédants.s.

Conclusion

Cette étude qui analyse le profil type de chaque acquéreur et des villes les plus attendues met en lumière la forte attractivité de l’Ile-De-France, malgré un prix au mètre carré élevé. Les critères de recherche pour une résidence principale ne sont pas les mêmes que pour un investissement locatif.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Anais Couraud , Conseillère en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un BTS Assurance en alternance à Groupama Gan Vie en tant que gestionnaire dans le Pôle Prévoyance, Anaïs ressort forte d’une première expérience dans le domaine de l’assurance de personnes. Par la suite, elle fait le choix de poursuivre ses études en Licence Professionnelle Métiers du Droit Privé à la Faculté de Bordeaux afin d’approfondir les connaissances juridiques et qu’elle a pu appréhender lors de son BTS. Grâce à ces 3 années dans le secteur de la protection de la personnes, Anaïs maitrise les différents produits assurantiels tels que la prévoyance, la santé, la retraite et l’assurance vie. Aujourd’hui, du fait de son intérêt pour les produits financiers et immobiliers, elle entreprend un Master en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC. Elle rejoint le groupe Net Investissement en 2017 à Bordeaux.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides