Immobilier : hausse des prix en Île de France

Visa expert

L’article « Immobilier : hausse des prix en Île de France » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Hotman Achab - le 23/09/2016

Selon une étude de la Chambre des notaires de Paris « le premier semestre 2016 s’achève avec une croissance totale des prix de 10% par rapport aux six premiers mois de 2015 ». Effectivement, les prix de l’immobilier sont en nette augmentation en région parisienne. Le marché montre un véritable dynamisme notamment grâce aux taux de crédit historiquement bas. Les prix dans l’ancien ont même augmenté de 14% par rapport au second semestre de l’année 2015 tirant vers le haut ce mouvement positif.

Pourquoi une telle augmentation ? Quels sont les quartiers concernés ?

Un marché francilien dynamique

Un marché francilien dynamique

Les taux de crédit immobilier historiquement bas sont particulièrement l’élément déclencheur de ce dynamisme. Les notaires affirment que « le marché de l’immobilier va mieux ». Effectivement, les ventes de logements ont augmenté de 13% à Paris depuis janvier 2016. Les prix augmentent mais les acheteurs ne tarissent pas. Les taux d’intérêts sont plus attractifs mois après mois ce qui permet d’amortir cette hausse. Selon les notaires « la fluidité du marché retrouvée doit beaucoup aux taux d’intérêt exceptionnellement attractifs dont ont bénéficié les acquéreurs ».

Les quartiers concernés

Acheter en Île-de-France reste toutefois très cher. Sept arrondissements de la Capitale dépassent les 10 000€/m2. Pourtant, le prix moyen du mètre carré à Paris est de 8 100€. Les sept arrondissements concernés sont le Ier, IIIe, IVe, Ve, VIe, VIIe et VIIIe. Notons que le IVe, le VIe et le VIIe ont dépassé la barre des 11 000€. Les arrondissements les moins chers ont un prix moyen de 7 000€/m2. Un marché immobilier tout de même très coûteux par rapport à d’autres villes de France. Par ailleurs, les prix exorbitants ne se trouvent pas qu’à Paris mais également dans les alentours. À Issy-les-Moulineaux par exemple, les prix augmentent aussi et le prix moyen du mètre carré est de 7 000€. Les notaires déclarent ainsi que « le niveau élevé de l’activité réveille quelques tensions sur les prix ». 17 arrondissements sur 20 ont alors connu une hausse allant de 0,7% jusqu’à 7,5%.

Conclusion

En définitif, le marché immobilier francilien est toujours dynamique et ce grâce aux taux d’intérêts intéressants des prêts immobiliers. Pour un taux moyen, vous pouvez compter environ 1,65% sur 20 ans. Désormais, les prix moyen du mètre carré parisien pourraient augmenter de 3% d’ici le mois d’octobre, soit un prix moyen de 8 260€.

A noter, pour les logements anciens uniquement, le prix moyen atteint 5 380€, soit une augmentation de 1,8%. Notons que la Capitale reste la ville la plus chère sur le plan immobilier. Des chiffres à étudier dans les prochains mois.

À propos de l'auteur

Hotman Achab , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Diplômé d’un Master en gestion de patrimoine qu’il a obtenu en 2003, Hotman Achab débute sa carrière professionnelle au sein de la Société Générale en tant que conseiller patrimonial pendant 4 ans puis rejoint le Banque Postale ou il occupe les fonctions de conseiller patrimonial. En 2010, il intègre la division Banque Privée, toujours à la Banque Postale, ou il sera notamment élu « meilleur CGP d’Ile de France ». En 2014, après plus de 11 ans passées dans l’environnement patrimonial bancaire, Hotman souhaite évoluer et décide de s’associer au Groupe Wast & Van et prend la direction, début 2015, de Wast & Van Grand Paris.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides