Immobilier : hausse des prix prévue pour 2015

Visa expert

L’article « Immobilier : hausse des prix prévue pour 2015 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 25/08/2014

Si l’année 2014 est marquée par un recul des prix de l’immobilier en France pouvant aller jusqu’à 4% dans certaines régions, il se pourrait bien que cela ne soit que de courte durée. Selon l’agence de notation Standart & Poor’s les fondamentaux économiques du marché immobilier français devraient reprendre le dessus dès 2015, et entraîner une hausse des prix allant jusqu’à 2% d’ici 2016.

orleans2

D’après la note conjoncturelle de l’agence de notation publiée fin du mois de juillet, cette baisse des prix de l’immobilier en 2014 s’explique par :

Un manque de logement

Selon l’agence de notation, la faiblesse des prix de l’immobilier s’explique pour l’essentiel par un manque cruel de logement. En effet, d’après elle, « les mises en chantier ont atteint leur plus bas niveau depuis l’an 2000 à 330.000 unités, soit une baisse de 20% par rapport à l’année précédente. Alors même que les chiffres de l’INSEE indiquent que la demande potentielle de logements est légèrement supérieure à 400 000 par an ».

gerer-location

Des taux d’intérêt historiquement bas

Au-delà du déficit de logements, S&P reconnaît l’impact des taux de crédit immobilier qui ont atteint un niveau extrêmement bas au cours des derniers mois. Cependant, cela devrait entraîner à terme une hausse des prix de l’immobilier. En effet, en donnant d’avantage d’accès aux contribuables à la propriété par le biais de taux d’emprunt bas, cela risque de provoquer à terme une augmentation des prix dans la mesure où ces derniers peuvent plus facilement acheter et s’adapter aux exigences des vendeurs.

Des français désireux d’accéder à la propriété

En dernier lieu, malgré une reprise lente de la croissance et un taux de chômage toujours conséquent, le fort attachement des français à la propriété explique le maintien du marché de l’immobilier.

Si cette appétence devrait contribuer à accentuer la demande de logements pour les années à venir, cela aura aussi pour conséquence une hausse des prix d’ici 2015.

Conclusion

Si l’état actuel du marché immobilier français permet de réaliser un achat immobilier dans les meilleures conditions qui soient (taux d’emprunt historiquement bas et prix de l’immobilier orientés à la baisse), cela ne devrait pas s’éterniser selon S&P. Pour les derniers réticents, le temps n’est donc plus à l’hésitation, sous peine d’être confrontés d’ici quelques mois à une hausse des prix de l’immobilier.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides