Immobilier : la hausse des prix se poursuit

Visa expert
Anais Couraud
Par Anais Couraud
Le 18/10/2017

L’article « Immobilier : la hausse des prix se poursuit » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Nous ne sommes qu’à deux mois et demi de la fin de l’année et pourtant une chose est sûre : 2017 est une année charnière pour le secteur de l’immobilier. En effet, on compte environ 921 000 logements anciens vendus et pas moins de 402 000 unités mises en chantier (+ 17,1% sur 1 an).

La dynamique de l'immobilier prend en effet appui sur ce trio : croyance sur la solidité de la pierre (et de moins en moins vis à vis des placements alternatifs), appétence des Français à devenir propriétaires, et faiblesse des taux. Quelles sont les conséquences de cette forte demande ?

Quelques chiffres


Villes Variations depuis
1 mois
Variations depuis
le 1er janvier 2017
Variations depuis
1 an
Paris 0,1% 5,9% 7,7%
Marseille -0,7% 2,1% 3,3%
Lyon 0,2% 4,2% 6,8%
Bordeaux 0,7% 13% 15,6%
Strasbourg -0,8% 3,8% 5,4%
Montpellier 0,1% -1,9% -0,8%
Lille 0,1% 0,2% -0,3%

Source: MeilleursAgents


Pourquoi une telle augmentation des prix de l’immobilier ?

Comme évoqué précédemment, plusieurs causes sont liées à l’augmentation de la demande de biens immobiliers. Et il paraît difficile d’imaginer ce qui pourrait enrayer la machine. Il est clair que l'appétit des français pour la pierre semble perdurer. Il faut dire aussi que tous les éléments sont réunis pour inciter les investisseurs. Par exemple, des taux de crédits extrêmement attractifs, facilitant l’accès à la propriété pour un grand nombre de français.

Par ailleurs, les français ont aussi davantage envie de trouver leur « home sweet home ». De plus, il existe un contexte de croissance démographique, dû à l’allongement de la durée de vie entrainant les personnes âgées à rester dans leur domicile. Sans compter l'augmentation du nombre de familles monoparentales. Un ensemble de paramètres qui ont donc un impact durable sur la demande.

En parallèle, les particuliers souhaitant vendre leurs biens vont prendre en compte deux éléments. Aujourd’hui, il existe en moyenne 1 bien pour 1,2 acheteurs en recherche. Un chiffre évocateur, qui porte et soutient les prix vers le haut, comme une vente aux enchères. En effet, l’offreur sait que l’acquéreur peut bénéficier de 30 000€ (en moyenne) de plus qu’il y a 10-15 ans. Celui-ci n’aura donc aucun mal à augmenter le prix de son bien. Car, il y a plus de demandes que d’offres.

Faut-il investir ? – Comparatif

Selon les derniers chiffres du Crédit Foncier, 27% des professionnels de l'immobilier anticipent une hausse des prix, contre 16% une baisse et 53% une stagnation. Ces différentes façons d’analyser la situation de la part de spécialistes montrent bien à quel point il est difficile d'anticiper les mouvements du marché. Il n’y a pas de réponse parfaite pour prévoir l’avenir du secteur de l’immobilier.

En tout état de cause, l'immobilier détient un pouvoir de création de valeur 5 fois supérieur à celui des marchés financiers. En effet, il est le seul actif à être doté de l'effet de levier du crédit : 20% de capital investi permettent d'acquérir 100% d'une valeur. Contrairement à cela, le même capital investi sur les marchés financiers devrait augmenter sans jamais discontinuer au rythme annuel de près de 15% pour espérer atteindre la valeur créée par l'immobilier. Verdict : le taux de rendement interne de l'immobilier ressort 50% supérieur à celui d'un placement financier.

Conclusion

Le mot d’ordre : anticiper. S'il convient d'être vigilant sur les prix, le marché de l'immobilier d'investissement apparaît tout de même sain... Mais il ne faut pas oublier que le marché est aussi suspendu à des variables qu’il faut bien prendre en compte. Pour obtenir des conseils objectifs de professionnels du secteur, contacter votre Marketplace indépendante, Netinvestissement.

De plus, pensez à vous inscrire dès maintenant à notre Newsletter afin de recevoir toute l’actualité sur des thèmes qui vous intéressent tels que « comment et où investir en France ? »

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Anais Couraud , Conseillère en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un BTS Assurance en alternance à Groupama Gan Vie en tant que gestionnaire dans le Pôle Prévoyance, Anaïs ressort forte d’une première expérience dans le domaine de l’assurance de personnes. Par la suite, elle fait le choix de poursuivre ses études en Licence Professionnelle Métiers du Droit Privé à la Faculté de Bordeaux afin d’approfondir les connaissances juridiques et qu’elle a pu appréhender lors de son BTS. Grâce à ces 3 années dans le secteur de la protection de la personnes, Anaïs maitrise les différents produits assurantiels tels que la prévoyance, la santé, la retraite et l’assurance vie. Aujourd’hui, du fait de son intérêt pour les produits financiers et immobiliers, elle entreprend un Master en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC. Elle rejoint le groupe Net Investissement en 2017 à Bordeaux.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

  • Immobilier à Paris : on s’approche des 10 000€ au m² en moyenne
  • Immobilier en Île de France : les villes les plus convoitées
  • Immobilier : c’est à Pessac que les prix ont le plus augmenté en 2018
  • L’immobilier va-t-il augmenter en 2019 ?
  • Immobilier : légère hausse du nombre de transactions en 2018
  • Faible baisse des constructions de logements neufs en 2018
Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides