Immobilier neuf : baisse des constructions en mai

Visa expert
Anais Couraud
Par Anais Couraud
Le 06/07/2018

L’article « Immobilier neuf : baisse des constructions en mai » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

La semaine dernière, nous faisions un focus sur les niveaux de collectes liés au produit d’épargne privilégié des français : l’assurance vie. C’est au tour du secteur de l’immobilier, au cours du mois de mai dernier, d’être décrypté. A cet effet, au second trimestre 2018, le nombre de permis de construire accordés a diminué de 3,9 %, surtout aux dépens des constructeurs de maisons individuelles ou des particuliers à qui les collectivités en ont accordé 10 % de moins. Par conséquent, le nombre de mises en chantier a lui aussi diminué au mois de mai entraînant en concomitance un recul du nombre de ventes de logements neufs. Quelles sont les raisons d’un tel ralentissement généralisé depuis le début de l’année 2018 ?

Les élections municipales de 2020

Selon certains professionnels de l’immobilier, cette décrue serait en parti due au lancement précoce des campagnes municipales à l’horizon 2020. Il existe aujourd’hui, un paradoxe entre « maires bâtisseurs, bienfaiteurs » et « maires bâtisseurs, battus ». En effet, pour éviter chantiers et grues au cours de leurs campagnes, certains élus actuels n’hésitent pas à mettre de côté des projets d’aménagement de logements collectifs ou individuels. En rejetant plusieurs demandes de permis de construire, l’amont de la chaine de production se grippe et c’est l’ensemble du secteur immobilier qui en pâtit.

Effectivement, le nombre de ventes d’immobilier neuf, sur les 6 mois glissants, a légèrement reculé. Néanmoins, aucune crainte à avoir, le niveau de cessions globales (ancien + neuf) devra tout de même frôler le record de l’année 2017.

Concernant le recul des permis de construire accordés, l'allongement de la durée d'instruction de ces autorisations se généralise. A noter que, de plus en plus de villes demandent des pièces et des délais supplémentaires. De ce fait, le délai normal d'obtention passe de 3 ou 4 mois à 8 mois ou plus dans une majeure partie des cas.

Des coûts de construction qui augmentent

Comme évoqué précédemment, la chaîne de production est touchée, tant en amont qu’en plein milieu des opérations de constructions. Et pour cause ; environ 100 000 logements ont été commencés depuis le début de l’année. Ce chiffre représente une baisse de 6,9% par rapport au semestre précédent. Les premiers touchés sont les promoteurs, qui souffrent d’une baisse de 8,9 %, dont 16,8 % pour les logements en résidence (pour étudiants, seniors, de tourisme). Même constat pour le démarrage des travaux en logement individuels, soit un ralentissement de presque 5%. L'explication est due au phénomène d’augmentation du coûts des matières premières et a fortiori des coûts de construction.

Conclusion

Confronté à plusieurs facteurs exogènes, le secteur immobilier neuf s’est tendu au cours de ces derniers mois. Néanmoins, le solde migratoire dans plusieurs grandes villes (Paris, Toulouse, Lyon etc.) étant toujours plus que positif, nous aurons toujours besoin de loger les habitants. De fait, les constructions neuves restent indispensables. Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre les actualités en temps et en heure comme de vrais netinvestisseurs !

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Anais Couraud , Conseillère en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un BTS Assurance en alternance à Groupama Gan Vie en tant que gestionnaire dans le Pôle Prévoyance, Anaïs ressort forte d’une première expérience dans le domaine de l’assurance de personnes. Par la suite, elle fait le choix de poursuivre ses études en Licence Professionnelle Métiers du Droit Privé à la Faculté de Bordeaux afin d’approfondir les connaissances juridiques et qu’elle a pu appréhender lors de son BTS. Grâce à ces 3 années dans le secteur de la protection de la personnes, Anaïs maitrise les différents produits assurantiels tels que la prévoyance, la santé, la retraite et l’assurance vie. Aujourd’hui, du fait de son intérêt pour les produits financiers et immobiliers, elle entreprend un Master en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC. Elle rejoint le groupe Net Investissement en 2017 à Bordeaux.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides