Marché immobilier : est-ce le moment d’acheter ?

Visa expert

L’article « Marché immobilier : est-ce le moment d’acheter ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 01/06/2012

Nombreuses sont les analyses pessimistes pour le marché de l’immobilier. Les statistiques s’avèrent plutôt mauvaises : attentisme des investisseurs, baisse des ventes, chute vertigineuse des constructions de logements neufs. Pourtant, la pénurie de logements s’aggrave en France. Elle ne diminue pas et est estimée à presque 900 000 habitations ! Alors, faut-il suivre le mouvement et craindre toute opération immobilière ou est-ce le moment d’acheter ?

decroissance

Incertitudes sur le marché immobilier

Tous les indicateurs annoncent une baisse des prix de l’immobilier. Ces annonces incitent les propriétaires à attendre une reprise pour vendre et les investisseurs à espérer que les prix continuent de chuter. Les épargnants semblent donc privilégier l’attentisme.


Mais ces annonces et prévisions ne reflètent pas vraiment l’état réel d’un marché de l’immobilier plus ou moins tendu notamment selon les zones géographiques. La situation est donc plus complexe et on ne peut généraliser en annonçant une baisse des prix générale. C’est la baisse des ventes qui elle ne fait pas débat.

Concernant le crédit immobilier, banquiers et prêteurs se veulent rassurants et annoncent des taux d’emprunt au plus bas. Mais cette tendance pourrait ne pas voir passer l’été. Une remontée serait à prévoir à cause notamment de la crise économique de la zone euro qui pourrait engendrer un durcissement des taux.


Une chose est donc sûre, les incertitudes sur le marché immobilier sont bien présentes mais ce n’est pas un argument pour manquer d’audace et on constate de belles opportunités d’ investissement immobilier.

Opportunités d’investissement immobilier

Les mouvements politiques sont aussi vecteur d’attentisme de la part des investisseurs. S’il est des mesures qui restent incertaines, François Hollande a assuré le rétablissement de l’ancien barème de l’ ISF. En cela, pour les assujettis à cet impôt, il peut être intéressant d’en profiter pour se décider à acquérir sa résidence principale pour profiter d’un abattement de 30% sur la valeur du bien lors du calcul de la valeur patrimoniale du foyer.


Il est donc des investissements déjà opportuns qui le seront d’autant plus avec les nouvelles mesures prises tout comme d’autres opportunités vont apparaître.


Et puis, il y aussi ces opportunités qui ne pâtissent pas des incertitudes du marché immobilier, des « valeurs sûres ». Comme nous l’évoquions en introduction, le manque de logements en France est plus qu'alarmant. Les investissements locatifs dans le neuf sont donc des investissements d’avenir.


C’est le cas notamment des investissements dans les EHPAD qui, outre le manque chronique de lits disponibles, répondent aussi à un besoin de plus en plus important du fait du vieillissement de la population et de son besoin de résidences adaptées.

immeuble2

Pour ces placements immobiliers, il faut évidemment choisir les villes les plus attractives ( Bordeaux et Nantes par exemple) et les programmes immobiliers ayant un emplacement de qualité (desserte, équipements, etc.).


Enfin, il n’y a pas que la pierre physique dans l’immobilier ! Profitez-en pour diversifier votre patrimoine. C’est l’occasion d’aller à contre-courant et de faire par exemple le choix de la pierre papier en faisant l’acquisition de parts dans des SCPI. Ou, pourquoi ne pas acquérir seulement la nue-propriété d’un bien et de profiter des avantages du démembrement de propriété ?

Conclusion

Le marché immobilier connaît actuellement quelques soubresauts. Il est notamment perturbé par la crise du logement mais aussi par cette période de mouvements politiques qui rendent incertaines les perspectives. Alors, l’investisseur préfère rester sur ses gardes et attendre d’y voir plus clair. Pourtant, en période d’incertitudes, c’est avant tout le moment de réfléchir aux opportunités d’investissement immobilier. C’est justement quand tout le monde hésite qu’il faut se décider. Alors, est-ce le moment d’acheter ? Oui, si vous savez saisir les opportunités et sélectionner les bons supports. C’est un choix qui doit se faire selon vos objectifs et votre situation patrimoniale. Mais n’oubliez pas que pour profiter de certains dispositifs avantageux comme la loi Scellier, après 2012, il sera trop tard.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides