Marché du neuf : les mises en chantier restent stables

Visa expert

L’article « Marché du neuf : les mises en chantier restent stables » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 05/02/2016

En France, en 2015, plus de 351 000 logements neufs ont été mis en chantier. Un chiffre en légère augmentation (+0,3%) depuis l’année précédente, mais qui reste équivalent. Les logements neufs ont augmenté en 2015, cependant sur les trois derniers mois leur nombre a légèrement régressé (-0,7%) à 98 400. Si l’on regarde par type de construction, les logements ordinaires sont ressortis en hausse de 0,6% à 327 000 unités. Qu’en est-il en ce qui concerne les autres types de logements ? Quelles sont les raisons ?

demembrement-de-propriete

Les logements collectifs

Pour ce qui est des logements en résidence, un secteur plus restreint, la progression est en baisse. En effet, ces logements ont diminué de 3,3% à 24?900 unités en 2015. Les lancements de chantier de résidences pour seniors, étudiants, ou encore de résidences destinées au tourisme sont moins nombreux que l’an dernier. Les permis octroyés aux résidences pour seniors, étudiants et touristes ont reculé de 4,1 % à 30 500 unités l’an dernier.

On peut donc voir que les lancements de chantiers profitent aux logements ordinaires, individuels. L'an dernier, le nombre de permis de construire accordés à des logements ordinaires s'est élevé à 352 600 unités, en hausse de 2,3 %, tandis que ceux concernant les logements collectifs progressaient de 4,5 % à 195 500.

Nouvelle méthodologie ?

Le ministère a changé de méthodologie pour décompter les mises en chantier de logements neufs en février 2015. Cette nouvelle méthodologie a conduit à comptabiliser plusieurs dizaines de milliers de logements supplémentaires par an, ces dernières années.

Désormais, le nombre de logements mis en chantier est estimé à l'aide d'un modèle statistique censé délivrer une information en temps réel de la conjoncture et fournir des résultats plus fidèles à la réalité du terrain. Les données collectées sont complétées par des enquêtes annuelles et croisées avec d'autres paramètres (stock de logements invendus des promoteurs, taux d'intérêt, moral des ménages). Avant ce changement méthodologique, les mises en chantier de l'année 2014 avaient été jugées légèrement inférieures à 300 000.

Conclusion

Ainsi, chaque année, et selon une méthode statistique, le ministère décide du nombre de nouveaux chantiers qui verront le jour au cours de l’année. En 2016, les logements individuels sont donc privilégiés au détriment des logements collectifs du type résidences. Il est important de noter que les permis de construire accordés pour des logements neufs ont progressé de 1,8 % en 2015 pour s’établir à 383 100. Et sur les derniers trois mois de l’an dernier, ils ont même bondi de 12,1 % à 103 600, comparé à la même période de 2014.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides