Net recul des charges de copropriété

Visa expert

L’article « Net recul des charges de copropriété » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Guilhem Garcia - le 11/10/2015

Voici une donnée qui fera plaisir aux propriétaires Parisien : les charges de copropriété ont subi une baisse de 7%, dûe en grande partie à un hiver très doux. Mais ce n’est pas le seul élément qui a permis une chute si importante. Ainsi les frais de travaux et les contrats d’entretien ont également eu une influence importante.

Net recul des charges de copropriété

2014 ayant été l’année la plus chaude du siècle, les propriétaires ont pu voir la facture chauffage chuter de près de 24%. Le réchauffement climatique aura au moins été un point positif pour une partie de la population. Par ailleurs, les travaux d’isolation ainsi que les changements de chaudières opérés par certains propriétaires, ont également réussi à faire baisser la note électrique des ménages. Les primes accordées dans le cadre des certificats d’économie d’énergie (C.E.E), auront donc bien permis d’améliorer la performance énergétique de nombreux bâtiments.

La part des charges de copropriétés consacrées aux travaux a également été maîtrisée même si les travaux destinés à augmenter les performances énergétiques des immeubles devraient voir sa part augmenter sur les prochaines années. Mais comme toute période de crise, les propriétaires sont réfractaires à voter des dépenses de travaux importantes, pour minimiser leurs dépenses. C’est d’ailleurs un point de plus en plus observé par les futurs acquéreurs.

Autre point majeur : la négociation des contrats d’entretien des ascenseurs a également permis une chute des frais de copropriétés. La concurrence entre les ascensoristes a permis d’obtenir des contrats d’entretien à des prix plus compétitifs. Mais également la baisse des sinistres liés aux assurances a permis de réduire les cotisations des contrats d’assurance liés aux ascenseurs.

Seul domaine en hausse, les honoraires des syndicats de copropriété et les salaires ont vu leur coût augmenter de 6.5% pour le premier et 4.6% pour les seconds notamment à cause de l’augmentation des charges de personnel. L’obligation progressive des comptes bancaires séparés entre le syndicat et la copropriété explique en grande partie cette hausse de 6.5% mais qui reste inférieure à l’estimation de départ qui tablait sur 15% à 20%. De nouvelles hausses sont donc à prévoir dans les prochaines années.

Conclusion

Point central de beaucoup d’investissements, les charges de copropriétés ont subi une baisse importante sur cette dernière année. Avec la construction de logements de plus en plus économes en énergie ainsi que la rénovation de nombreux logements anciens, nous pouvons espérer que la baisse continue sur les prochaines années. Il ne faudrait cependant pas que les frais de fonctionnement du syndicat ne consomment pas ces économies.

À propos de l'auteur

Guilhem Garcia , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Après l’obtention d’un Master en gestion de patrimoine, Guilhem débute sa carrière au sein d’une grande banque régionale. Après 10 ans de carrière dans différents groupes bancaires, où il a occupé des postes de conseiller clientèle professionnel à gestionnaire en patrimoine, il décide d’ouvrir son cabinet spécialisé en prévoyance et patrimoine auprès d’un des grands assureurs de la place. Son désir d’indépendance et d’évolution professionnelle, le pousse naturellement à rejoindre début 2014 le groupe WAST AND VAN en tant que consultant en gestion de patrimoine sénior.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides