Nouvelle baisse des charges de copropriété à Paris

Visa expert

L’article « Nouvelle baisse des charges de copropriété à Paris » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Hotman Achab - le 04/07/2016

En 2015, les charges de copropriété ont une nouvelle fois diminué dans la capitale. La FNAIM (Fédération Nationale de l’Immobilier) enregistre une baisse de 2,5% en un an. C’est la deuxième année consécutive où Paris note une diminution de ses charges de copropriété. Certains postes qui entrent en compte dans le calcul de ces charges, ont énormément baissé. C’est le cas des dépenses de chauffages ou encore de gaz, alors que d’autres postes de dépenses ont explosé comme les cotisations pour les syndics. Globalement, la capitale enregistre une baisse de ses charges de copropriété depuis 2 ans. Quelles sont les raisons de cette diminution ? Qu’en sera-t-il à l’avenir ?

Nouvelle baisse des charges de copropriété à Paris

Une bonne nouvelle !

Les propriétaires parisiens profitent de la bonne nouvelle. Les charges de copropriété ont diminué ces deux dernières années pour le plus grand plaisir des copropriétaires. L’étude a été menée par la FNAIM du Grand Paris et enregistre une baisse des charges de 2,5%. Elles atteignent alors un montant d’environ 36€ par mètre-carré.

Des dépenses en forte baisse

Certaines dépenses ont majoritairement contribuée à la baisse globale des charges. C’est notamment le cas des dépenses de gaz qui se sont effondrées ou le chauffage collectif, qui est l’un des postes les plus importants. En raison d’une baisse des prix, la part du gaz dans les dépenses a diminué de 24% en 2015 ; les températures clémentes de cet hiver ont également contribuées à l’économie.

Les dépenses d’ascenseurs ont aussi flanché, avec une baisse de 20%, principalement dues à des contrats renégociés.

Et d’autres en hausse…

Bien que globalement la moyenne tous postes confondus soient en considérable baisse, certaines dépenses continuent d’augmenter.

C’est le cas des impôts locaux et des honoraires de syndics. Parmi les impôts, c’est la taxe de balayage qui a le plus augmenté, représentant 80% du poste impôt. De même, les honoraires de syndic sont en hausse, notamment les frais de gestion des copropriétés qui ont progressé de 6,5% en 2015.

Conclusion

Il est donc bon de noter que les propriétaires parisiens sont satisfaits de cette baisse générale. Depuis deux années consécutives ils ont la bonne surprise d’une diminution des charges de copropriété. Ceci est dû autant à la baisse de certains postes de dépense comme le chauffage, les ascenseurs, et les assurances mais également à la renégociation des contrats de syndics, pour le plus grand plaisir des parisiens. Il sera intéressant d’observer cette évolution dans les années à venir.

À propos de l'auteur

Hotman Achab , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Diplômé d’un Master en gestion de patrimoine qu’il a obtenu en 2003, Hotman Achab débute sa carrière professionnelle au sein de la Société Générale en tant que conseiller patrimonial pendant 4 ans puis rejoint le Banque Postale ou il occupe les fonctions de conseiller patrimonial. En 2010, il intègre la division Banque Privée, toujours à la Banque Postale, ou il sera notamment élu « meilleur CGP d’Ile de France ». En 2014, après plus de 11 ans passées dans l’environnement patrimonial bancaire, Hotman souhaite évoluer et décide de s’associer au Groupe Wast & Van et prend la direction, début 2015, de Wast & Van Grand Paris.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides