Profil type de l'investisseur immobilier en 2015

Visa expert

L’article « Profil type de l'investisseur immobilier en 2015 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 22/09/2015

Vers quels types de supports et vers quels produits plus précisément l’investisseur va-t-il se diriger pour cette fin d’année 2015 ? Le Crédit Foncier a souhaité en savoir plus et a procédé à un questionnaire auprès de 3000 de ses clients pour appréhender au mieux leurs attentes et leurs besoins. Qu’en ressortira-t-il? La volatilité des marchés financiers ainsi que le pseudo marasme immobilier auront-ils raison de la volonté des investisseurs ? Quel support sera principalement envisagé ?

Qui est l'investisseur immobilier en 2015 ?

Un appartement neuf de 41 m² pour un tarif moyen de 160 000 Euros (a), dans le sud de la France (b), avec comme objectif principal : la baisse de leur fiscalité (c). Tel est le constat majoritaire qui ressort de ce sondage.

En effet, 57 % des personnes interrogées répondent l’immobilier en premier choix à la question « Si vous disposiez d’une somme d’argent à investir, quels supports privilégierez-vous ? ».

Le désintérêt pour les supports financiers notamment les comptes ou livrets avec leur faible rentabilité ou l’assurance vie de par la volatilité des marchés, allant de pair avec la très bonne conjoncture économique et des taux d’intérêts au plus bas, ont ainsi remis à l’honneur l’investissement immobilier locatif. De plus, les clients du CF sont aussi majoritairement « très ou assez satisfaits » à près de 77 % en 2015 alors qu’ils n’étaient que de 66 % en 2013.

Typologie :

Le prix des investissements varie fortement selon les régions : de 195 000 € en Ile de France à une moyenne nationale de l’ordre de 160 000 Euros. En revanche, il s’agit à près de 90 % d’appartements et non de villas individuelles qui ne représente qu’une vente sur neuf. La majorité des biens immobiliers sont à plus de de 50 % de petites surfaces (studio à T2) d’une surface moyenne de 41 m²

immeuble4

Localisation :

Les régions Ile de France, Aquitaine, Midi Pyrénées, Rhône Alpes et Provence Alpes Côte d’Azur « concentrent 78 % des investissements locatifs réalisés par les particuliers au 1er semestre 2015 » informe le Crédit Foncier. Ce dernier tempère toutefois selon la nature du bien immobilier « s’il s’agit d’un investissement neuf, il se fera majoritairement (67%) dans une zone géographique éloignée du domicile de l’investisseur ; s’il s’agit d’un investissement dans l’ancien, il se fera à proximité (68%) »

Objectif : baisse de leur fiscalité

Avec un revenu annuel moyen en France de l’ordre de 67 500 €, on constate qu’en Ile de France ce dernier est nettement plus élevé (74 390 €) tout comme en région Rhône-Alpes (73 600 €). Mais quelque soit leur localisation la fiscalité est la première raison de leur investissement pour 54 % des clients interrogés. Les autres principales motivations sont pour 44 % « disposer d’un complément de retraite » et pour 41 % « se constituer un patrimoine » « L’âge moyen est de 45 ans ; les plus de 40 ans représentent l’essentiel des investisseurs locatifs particuliers soit 72 % du total. Les trois quarts (74%) des investisseurs vivent en couple. »

Conclusion

Ainsi cette étude nous permet d’avoir une vision plus précise du profil des investisseurs mais également de la typologie des biens financés par le Crédit Foncier. Il existe de nombreuses disparités selon les régions d’origine de leur investisseur mais la tendance actuelle est plutôt encourageante et montre que les clients suite aux quelques mois d’acquisition (entre le financement et la signature de l’acte authentique) sont satisfaits et ne regrettent pas d’avoir fait cette achat immobilier.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides