Reprise du secteur du bâtiment : enfin !

Visa expert

L’article « Reprise du secteur du bâtiment : enfin ! » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 11/05/2016

C’est le trimestre de la bonne nouvelle pour le secteur du bâtiment : l’activité repart à hausse. Le secteur connaissait une des crises les plus graves, avec près de 15 trimestres de recul successifs. La Confédération de l’artisanat des petites entreprises du bâtiment (Capeb) observe plusieurs signaux positifs, après quatre années difficiles pour le secteur du bâtiment... Les carnets de commandes s'étoffent, le secteur serait-il entrain de reprendre son souffle ? Les artisans du bâtiment voient-ils renaitre un espoir pour l’avenir de leur secteur ? C’est ce que nous allons essayer de comprendre à travers cette actualité.

Des signaux de reprise

En comparaison au premier trimestre 2015, les chiffres de la construction neuve sont en hausse de 1,5%, à la fin du premier trimestre 2016. La même tendance est observable en ce qui concerne les mises en chantier, elles sont en hausse de 2,5% à la fin du mois de février, ce qui équivaut à 351 200 logements neufs commencés, en cumul sur douze mois. En février, le nombre de permis de construire déposés, cumulés sur un an, est en augmentation de 7,7%. Ce chiffre laisse entrevoir de belles perspectives pour la construction neuve, en ce qui concerne les mois à venir. L'artisanat du bâtiment a renoué avec la croissance sur les trois premiers mois de l'année, affichant une progression de 1% en volume, par rapport à la même période une année plus tôt.

Vers un avenir positif ?

Le bâtiment sort de la plus longue et de la plus dure des crises depuis la seconde guerre mondiale, selon les professionnels. Le recul de l'activité a duré 8 ans. Rien que l'année dernière, plus de 36 000 emplois ont été détruits. Actuellement, les effectifs se stabilisent, notamment grâce à l'intérim.

Les carnets de commandes se remplissent, les artisans du bâtiment disposent au premier trimestre 2016 de 76 jours d'activité devant eux, soit dix jours de plus qu'un an plus tôt. La Caped notifie toutefois que les besoins en trésorerie sont importants. Effectivement, près de la moitié des entreprises du secteur (45%) ont un besoin de trésorerie, en moyenne de 20 000 euros.

Conclusion

Ainsi, le secteur du bâtiment connaît une reprise d’activité importante. Ces vibrations sur le marché de la construction s’expliquent tout d’abord par des incitations ponctuelles. C’est le cas en ce moment de la reconduction du dispositif Pinel par exemple. Dans ces conditions, on peut difficilement parler d’une expansion qui promet de durer de longues années. Nous ferrons donc le mois d’ici là, afin d’analyser la suite de cette hausse.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr. Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides