Loyers à Paris : stabilisation en vue

Visa expert

L’article « Loyers à Paris : stabilisation en vue » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Hotman Achab - le 22/07/2016

L’Observatoire des Loyers en Agglomération Parisienne (OLAP) a publié son étude annuelle concernant la stabilisation des loyers en Ile-de-France. Les résultats démontrent une augmentation de près de 0,5% des loyers d’habitation du parc locatif privé non meublé dans l’agglomération parisienne en 2015. Un chiffre relativement proche de l’Indice de Référence des Loyers.

Quelle différence avec les autres années ? Pourquoi parle t-on de stabilisation ?

Loyer Paris

Entre 2014 et 2015

En 2014, les loyers d’habitation de l’agglomération parisienne avaient augmenté de 0,8%. L’association OLAP a déclaré que c’était la plus faible hausse annuelle depuis 2001. Par exemple, en 2013, les loyers avaient connu une hausse d’environ 2,3%. Par la suite, le 24 mars 2014, la loi Alur (Accès au Logement et Urbanisme Rénové) a été mise en place afin de « réguler les dysfonctionnements du marché, à protéger les propriétaires et les locataires et à permettre l’accroissement de l’offre de logements dans des conditions respectueuses des équilibres des territoires ». Ces changements ont-ils favorisé cette stabilisation ?

Une stabilisation des loyers

On parle de stabilisation des loyers par rapport à l’Indice de Référence des Loyers (IRL). Effectivement, la progression moyenne annuelle est de 0,2%. Par ailleurs, 30% des nouveaux locataires à Paris ont pu bénéficier de la baisse des loyers grâce à l’encadrement des loyers. La moyenne des loyers d’habitation parisiens est passée de 23,1 euros/m2 à 23,3 euros/m2. Soit une hausse de 0,8%. De plus, dans la capitale, le loyer moyen a augmenté de 1,6% par rapport à 2014. Cela signifie que la plupart des propriétaires ont appliqué les nouvelles mesures de l’encadrement.

Conclusion

Pour conclure, une stabilisation des loyers est en vue en Ile-de-France. La hausse des loyers d’habitation du parc locatif privé non meublé a été d’environ 0,5% dans l’agglomération parisienne, contre 0,3% prévu. D’ici à 2018, l’encadrement des loyers sera étendu sur 412 communes. La ministre du Logement et de l’Habitat durable, Emmanuelle Cosse, a déclaré que cette mesure « a donné de la transparence sur les prix, sur la réalité des prix et n’a pas enlevé de logements du parc locatif ». Selon elle, « le processus est lancé ». L’Observatoire des Loyers en Agglomération Parisienne parle ainsi d’une « quasi stagnation des loyers ».

À propos de l'auteur

Hotman Achab , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Diplômé d’un Master en gestion de patrimoine qu’il a obtenu en 2003, Hotman Achab débute sa carrière professionnelle au sein de la Société Générale en tant que conseiller patrimonial pendant 4 ans puis rejoint le Banque Postale ou il occupe les fonctions de conseiller patrimonial. En 2010, il intègre la division Banque Privée, toujours à la Banque Postale, ou il sera notamment élu « meilleur CGP d’Ile de France ». En 2014, après plus de 11 ans passées dans l’environnement patrimonial bancaire, Hotman souhaite évoluer et décide de s’associer au Groupe Wast & Van et prend la direction, début 2015, de Wast & Van Grand Paris.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides