Syndics de copropriété : les frais augmentent

Visa expert

L’article « Syndics de copropriété : les frais augmentent » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 05/07/2016

Les honoraires des syndics de copropriété sont en hausse ! Composantes des charges de copropriété, les honoraires ont flambé suite à la mise en place de la loi Alur, qui instaure d’importants changements pour les propriétaires et locataires. Alors que certains postes des charges de copropriété sont en forte baisse, ce n’est pas le cas des frais de syndics. D’après la FNAIM (Fédération Nationale de l’Immobilier), les charges de copropriété dans leur ensemble sont en baisse moyenne de 2,5% sur un an. Ce chiffre est à nuancer car il existe de vraies disparités entre les types charges. Quelles sont les raisons de l’augmentation de ces frais ? Comment les syndics se justifient-ils ?

Chute finance

L’arrivée de la loi Alur

Les charges de copropriété sont des dépenses assumées collectivement par les copropriétaires pour l’entretien de l’immeuble. Les honoraires des syndics, qui représentent 13% des charges de copropriété, ont grimpé de 11% en 2015, alors qu’ils avaient déjà augmenté de 6,5% en 2014. Les syndics justifient cette hausse par la mise en place de la loi Alur. Cette loi a imposé aux syndics une mise en concurrence obligatoire et la mise en place d’un contrat type qui offre des prestations de base incluses dans un forfait. Ce sont, selon eux, des frais supplémentaires engendrés par la mise en place de ce nouveau mode de fonctionnement.

Certains postes en recul

Les dépenses liées aux ascenseurs sont en net recul. Elles ont effectivement diminué de 19% en un an et représentent aujourd’hui environ 101,57€/lot. Cette baisse de coût s’explique par les nombreuses renégociations des syndics avec les ascensoristes. Ensuite, les frais d’assurances sont également en baisse. Cela est tout simplement dû à la diminution du nombre de sinistres. Les remises en état et les nombreux travaux permettent d’éviter d’avoir recours aux compagnies d’assurance, ce qui génère des économies. Nous observons de manière globale que la majorité des postes de charges de copropriété sont en baisse.

Conclusion

Ainsi, les charges de copropriété sont en constante évolution chaque année. Leurs composantes évoluent à la hausse comme à la baisse, mais d’une manière générale et depuis deux ans, les charges globales sont en baisse. Toutefois, ce sont les honoraires des syndics qui ne cessent d’augmenter. La loi Alur semble être le moteur de cette hausse, car elle engendre des surcoûts pour les syndics de par ses exigences. Qu’en sera-t-il à l’avenir ?

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides