L'essentiel sur les marchés (10 septembre 2019)

Ecrit par : Karl Toussaint du Wast

Conseiller en gestion de patrimoine

Vu 2270

fois

1 min

de temps de lecture

En résumé :

Depuis plus d’un an, les humeurs de certains chefs d’états conjugués aux mauvais chiffres macro-économiques ont ravivé la flamme de la volatilité. Ce qui a provoqué de fait un reflexe sécuritaire dans les allocations d’actifs (74 semaines consécutives de flux sortant du marché action). A aujourd’hui, malgré la volatilité, les actifs risqués ont résisté et affichent encore des performances très satisfaisantes. Oui, mais pour combien de temps ?

Une semaine de relaxation

Ce n’est plus une surprise, la « guerre commerciale » entre les Etats-Unis et la Chine demeure l’un des sujets les plus suivi à l’échelle mondiale. Il semblerait qu’une reprise des dialogues entre M. TRUMP avec la Chine soit en cours, ce qui devrait, jusqu’au prochain tweet du président des Etats-Unis détendre les tensions. Le mois dernier, la publication de Donald Trump sur le sujet de la guerre commerciale avait entrainé une correction des marchés actions de l’ordre de 6 %. La chine avait répondu en dépréciant sa monnaie. Du côté du Brexit, les nouvelles anglaises laissent paraitre une perspective de sortie plus soft et plus progressive dans le temps.

L’emprunteur toujours victorieux

En considérant les établissements de crédits comme un outil patrimonial, les emprunteurs profitent largement des conditions d’emprunts pour bénéficier d’une dette de longue durée à un taux fixe extrêmement bas. Pour les épargnants porteurs de projets, il est pour eux préférable de s’endetter en attendant la hausse des taux d’épargne.

Alors que les banques européennes prévoyaient une remontée régulière des taux à partir de septembre, la tendance demeure à la baisse. Cette nouvelle sera un coup dur pour les établissements de crédits dont la rentabilité demeure fragile sur le long terme.

Conclusion

En matière d'épargne, l’investisseur hésite toujours à inclure des actions dans son portefeuille même à faible proportion. S’il demeure préférable pour un investisseur de recourir à l’emprunt, il devra être patient avant d’espérer son capital bénéficier d’un rendement sans risque acceptable. Depuis le premier septembre, le taux du Livret A est passé de 0,75 % à 0,5 %.

Ne ratez rien de nos conseils !

A propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast, Conseiller en gestion de patrimoine

Avis des clients de Karl :

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien.

Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion et de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé le cabinet Wast & Van puis netinvestissement. Il est également le co-fondateur du tour de France de l’immobilier et du baromètre des placements. Il intervient régulièrement en tant expert immobilier auprès des média français. Karl Toussaint du Wast est notamment l’auteur des livres : "le Guide du CGP moderne" et "E-CGP, comment réussir sa transformation digitale".

Lire la suite

Dernier commentaire client

"le service client est très agréable et montre une grande patience pour les novices; les frais d'entrée sont restreints, ce qui est très appréciables"

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2022-01-03 18:28:55 par Caroline W.
+ -
simulation gratuite Netinvestissement

Votre simulation

gratuite & personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Réponse en 24h !