Bitcoin : ça va mal !

Visa expert
Anais Couraud
Par Anais Couraud
Le 09/07/2018

L’article « Bitcoin : ça va mal ! » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Alors que son déclin s’officialise de semaines en semaines, le bitcoin a dernièrement atteint son plus bas record depuis novembre 2017. En effet, il y a quelques jours, la valeur de la monnaie virtuelle la plus célèbre est passée en dessous de la barre des 5 900 dollars pour descendre jusqu’à 5 791 dollars. Dans notre dernier article, nous évoquions la récente cyber-attaque à laquelle la plateforme sud-coréenne, Conrail, a dû faire face. L’année 2018 n’est donc pas synonyme de gain pour les investisseurs en crypto-monnaies. L’Autorité des Marchés Financiers (AMF), quant à elle, continue de multiplier ses campagnes de prévention pour mettre en garde les différents épargnants en quête d’investissements à fort rendement. Tous les indicateurs et systèmes d’alerte sont dans le rouges : entre désintérêt des investisseurs et attaques à répétition, le marché du bitcoin se porte mal.

Historique

Nous approchons du 10ème anniversaire du Bitcoin et quasiment après une décennie, cette monnaie virtuelle donne encore du fil à retordre à ses partisans. Effectivement, lors de sa création en 2009 par Satoshi Nakamoto, sa valeur pécuniaire n’était que de quelques centimes. Depuis, le cours du bitcoin a vécu toutes les phases d’une bulle spéculative qu’engendre un tel engouement de la part des investisseurs institutionnels et du grand public.

A plus fortes raisons, le bitcoin a d’ailleurs atteint près de 20 000 dollars en fin d'année 2017. Néanmoins, quelques mois après ses plus hauts niveaux, il a perdu presque 70 % de sa valeur pour stagner autour des 6 000 dollars.

Des attaques à répétition qui font fuir les investisseurs

Comme évoqué dans notre dernier article, la liste des cyber-attaques sur des plateformes distributrices de cette monnaie virtuelle s’allonge au fil des jours. L’attaque du site sud-coréen Conrail engendrant un vol de 31 millions d’euros s’est poursuivi quelques jours après d’un nouveau piratage sur celui de Bithumb. Cette fois ci, ce sont près de 26 millions d’euros qui ont été dérobés. Depuis, tous les accès pour acheter ou vendre des bitcoins ont été bloqués sur ces deux sites tant que l’enquête n’est pas résolue. Du côté de l’Europe, L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) maintient son rôle de gendarme de la Bourse, en avertissant les français.

Conclusion

A l’heure où nous écrivons cet article, un bitcoin vaut 5 666 euros, soit 6 628 dollars. Au même moment, la plus grande plateforme distributrice de bitcoin, Coinbase, annonce le lancement effectif de « Custody », un service premium destiné aux investisseurs institutionnels. Dès à présent, les banques, compagnies d'assurance, fonds de pension ou même les fonds communs de placement vont pouvoir investir dans les cryptomonnaies. Aujourd’hui, Coinbase compte plus de 20 millions de clients particuliers à travers le monde. C'est autant que Fidelity Investments et deux fois plus que Charles Schwab, deux des courtiers parmi les plus populaires aux États-Unis. Où s’arrêtera l’expansion du bitcoin ? Pour suivre toute l’actualité du bitcoin, abonnez-vous à notre Newsletter !

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Anais Couraud , Conseillère en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un BTS Assurance en alternance à Groupama Gan Vie en tant que gestionnaire dans le Pôle Prévoyance, Anaïs ressort forte d’une première expérience dans le domaine de l’assurance de personnes. Par la suite, elle fait le choix de poursuivre ses études en Licence Professionnelle Métiers du Droit Privé à la Faculté de Bordeaux afin d’approfondir les connaissances juridiques et qu’elle a pu appréhender lors de son BTS. Grâce à ces 3 années dans le secteur de la protection de la personnes, Anaïs maitrise les différents produits assurantiels tels que la prévoyance, la santé, la retraite et l’assurance vie. Aujourd’hui, du fait de son intérêt pour les produits financiers et immobiliers, elle entreprend un Master en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC. Elle rejoint le groupe Net Investissement en 2017 à Bordeaux.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides