L’assurance automobile coûte cher aux français

Visa expert

L’article « L’assurance automobile coûte cher aux français » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 18/03/2013

Comme chaque année, le mois de janvier est marqué par la réévaluation des tarifs annuels d’assurances. Une légère baisse se dessine pour les contrats d’habitation et santé, un autre secteur affiche une augmentation des prix, celui des assurances automobiles. Ce constat paraît paradoxale alors que le nombre d’accidents sur la route a baisé de 8% en 2012 et la tendance semble la même pour 2013. Les prix des contrats d’assurance automobile augmentent en moyenne de 2.1% pour cette année contre une prévision de 1.5% seulement six mois plus tôt. Les hausses vont « de +0.9% pour la MAAF à +4% pour SwissLife en passant par +1.5% pour AXA, +2% pour la MAIF et +3% pour Generali », observe Assurland.


Quels facteurs influent sur les tarifs des assurances automobiles ?

placer-argent

Des accidents moins nombreux mais plus graves

Les tarifs de l’accroissement des primes automobiles sont multiples. Tout d’abord, le coût des réparations automobiles pèse plus lourdement sur les prix à mesure que la technologie des pièces détachées se perfectionne. De même, les indemnités en cas dommages corporels s’avèrent de plus en plus onéreuses.


Si les progrès en matière de sécurité permettent de diminuer le nombre de victimes, la gravité de leurs blessures et le coût des soins tendent eux à s’alourdir. « Depuis toujours, nous remarquons que les augmentations des coûts des réparations et des indemnisations sont plus rapides que l’inflation », indique Stanislas di Vittorio, le fondateur d’Assurland.

Chez AXA en 2012, par exemple, on peut noter une hausse du coût moyen des accidents de 2% pour les dommages matériels et de 5% pour les sinistres corporels, tendance déjà observée en 2011.

L’impact des nouvelles réglementations

Certains dispositifs légaux pèsent aussi dans la balance. La revalorisation des rentes servies aux accidentés de la route, jusqu’à là prise en charge par le FAGAO (Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires) doit être transférée aux assureurs en 2013. Cette évolution réglementaire, se traduisant par une nouvelle taxe de 0.8% supportée par les assureurs se répercute ainsi sur les tarifs des conducteurs.


Un autre élément influe sur les tarifs des primes de l’assurance automobile. L’égalité des prix entre les hommes et les femmes, imposée depuis le 21 Décembre 2012 par une décision de la Cour de Justice de l’Union européenne risque également d’entraîner un alignement par le haut des tarifs des conductrices sur ceux des hommes. Son impact reste cependant difficile à évaluer.

Conclusion

Malgré cette hausse des tarifs des assurances automobile, il est important pour l’assuré de comparer les garanties chez différents intervenants sur le marché. Une enquête réalisée en 2012 révèle qu’il y a une différence environ 30% si l’on compare des tarifs de différentes compagnies d’assurances. Avant d’assurer son véhicule, il est utile de faire le tour des compagnies de la place afin de comparer les tarifs. Sans oublier d’étudier les prestations proposées, car les compagnies ne couvrent pas tous les risques de la même manière.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides