L’euro à son plus bas niveau depuis 12 ans

Visa expert

L’article « L’euro à son plus bas niveau depuis 12 ans » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Guilhem Garcia - le 30/03/2015

Pour ceux qui suivent la variation des taux de change des différentes monnaies, vous avez surement pu vous rendre compte, de la forte baisse de l’euro sur les trois premiers mois de l’année. La monnaie européenne a en effet perdue près de 15% de sa valeur face aux dollars sur ce début d’année. Nous pouvons dors et déjà nous demander quelles sont les causes de ces mouvements et surtout quels vont être les conséquences de cette dépréciation.

banque-publique

Cause de la baisse de l’euro

Cette chute de l’euro n’est pas le fait du hasard. L’annonce et la mise en place du dispositif de Quantitative Easing (rachat massif d’actif) par la BCE a favorisé la chute de l’euro face aux dollars. En effet cette injection de liquidité dans l’économie européenne, en faisant fonctionner la « planche à billets » pour stopper le mouvement déflationniste entraine mécaniquement une chute du taux de change de la monnaie européenne. Mais cette chute ne se fait pas seulement face aux dollars mais également face aux autres monnaies internationales.

Par ailleurs la probable hausse des taux que prépare la FED amènerait plus rapidement que prévu une parité euro dollars.

Conséquences de cette baisse

Plusieurs avis divergent sur le positionnement du taux de change de l’Euro. En effet un euro faible par rapport au Dollars permettrait de faciliter les exportations notamment vers les pays qui utilisent le dollar comme monnaie de référence. Ce qui est surtout paradoxal c’est le fait d’avoir un rapprochement de la parité Euro/Dollars et dans le même temps une forte baisse des coûts énergétiques. Mais cette parité si elle veut avoir une influence bénéfique sur la zone Euro doit perdurer dans le temps. On ne pourra en mesurer les effets que si elle est maintenue.

Conclusion

La baisse de l’euro ainsi que la campagne de rachat démarrée par la BCE pourrait permettre à l’économie Européenne de retrouver un souffle positif au même titre que ce que l’on a pu voir aux états unis. Plutôt que d’inquiéter, elle doit permettre aux investisseurs de retrouver confiance et de permettre à la croissance de repartir.

À propos de l'auteur

Guilhem Garcia , Conseiller en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un Master en gestion de patrimoine, Guilhem débute sa carrière au sein d’une grande banque régionale. Après 10 ans de carrière dans différents groupes bancaires, où il a occupé des postes de conseiller clientèle professionnel à gestionnaire en patrimoine, il décide d’ouvrir son cabinet spécialisé en prévoyance et patrimoine auprès d’un des grands assureurs de la place. Son désir d’indépendance et d’évolution professionnelle, le pousse naturellement à rejoindre début 2014 le groupe WAST AND VAN en tant que consultant en gestion de patrimoine sénior.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides