Fiscalité 2014 vers un équilibre des hausses d’impôts ?

Visa expert

L’article « Fiscalité 2014 vers un équilibre des hausses d’impôts ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 11/09/2013

Dans une semaine le projet de loi portant sur la réforme des retraites sera présenté en Conseil des Ministres, suivi de près par le Projet de Loi de Finances pour 2014. Le Budget pour 2014 prévoit une hausse de 3,5 milliards d’euros des impôts des ménages et des entreprises. Le Ministre de l’Economie, Pierre Moscovici, a confirmé le Mardi 10 Septembre que la hausse des impôts aura bien lieu mais expliquant « qu’il est nécessaire de tendre vers la stabilisation des prélèvements obligatoires ».

moscovici

L’Etat prévoit une baisse des dépenses publiques

La réduction des dépenses publiques de 15 milliards d’euros est le principal effort soutenu par le Budget 2014. Ces mesures d’économies représentent un montant « sans précédent », selon Jean Marc Ayrault. La prévision de croissance française est établie à 0.1% pour 2013 et Pierre Moscovici abaisse ce chiffre à 0.9% pour 2014.


« L’économie française dispose d’un fort potentiel de rebond. Si la reprise se consolide en 2014, nous pourront dépasser ce seuil », estime le Ministre de l’Economie. Afin de respecter les engagements de ramener le déficit à moins de 3% du PIB en 2015, il manque quelques 3 milliards de recettes dans la caisse de l’Etat.

Les ménages français et les entreprises mis en contribution

Le gouvernement assure « qu’il n’y aura pas d’augmentation générale des prélèvements obligatoires hots TVA et réduction des niches fiscales ».


Le Premier Ministre avait déjà annoncé le 27 Août la ré indexation du barème de l’impôt sur le revenu sur l’inflation. L’Etat a décidé de mettre fin aux réductions d’impôts pour enfants scolarisés et d’appliquer une nouvelle diminution du plafond du quotient familial.


Concernant les entreprises, Bernard Cazeneuve a annoncé la création d’un impôt sur l’excédent brut d’exploitation. Le ministre a ajouté que les prélèvements sur les entreprises seront « stables » en 2014 par rapport à 2013. Cette réforme va entre en vigueur dès 2014.

Conclusion

« La pose fiscale » annoncée par le gouvernement aura-telle bien lieu ? Au moment où les contribuables français constatent une augmentation de l’impôt sur le revenu par rapport à l’année dernière, un nouveau rabotage sur les niches fiscales est prévu. La suppression de la réduction d’impôt pour enfants scolarisés, par exemple, touchera 3.3 millions de ménages et 445 millions d’euros seront économisés par l’Etat.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides