Impôts 2013 : +15% des demandes de report

Visa expert

L’article « Impôts 2013 : +15% des demandes de report » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 05/12/2013

Les français ont de plus en plus de mal à payer leurs impôts. Du fait de la crise et des hausses d’impôts, bon nombre de contribuables se pressent vers leur centre des impôts afin d’obtenir des délais de paiement. Et ce phénomène s’amplifie : en 2012 il y avait eu 8,8% de personnes de plus par rapport à 2011, et cette année il faudra compter avec 15% à 20% de personnes de plus encore par rapport à 2012.

imposition

Qui sont-ils ? Ces gens sont souvent des salariés ou des petits commerçants ayant subi une baisse de leurs revenus ou alors des chômeurs ou encore des retraités ayant perdu une demi-part fiscale suite au durcissement des conditions d’attribution de la qualité de parent isolé.

Ce sont aussi des personnes qui, cette année, se retrouvent être imposables à l’impôt sur le revenu avec le gel du barème et qui ne l’avaient pas prévu.

Et avec l’imposition sur le revenu, se déclenche généralement la taxe d’habitation, la redevance audiovisuelle et la taxe foncière, ce qui alourdi encore plus la note. Pour d’autres, ce sont les hausses substantielles des impôts locaux ces dernières années qui sont un facteur de fragilisation.

Les entreprises sont également touchées. Elles sont nombreuses à demander des aménagements de paiement et ce sont souvent de petites PME, des artisans, etc.

Conclusion

Ainsi, tous ces éléments amènent ces contribuables à faire face à des charges d’impôts mal évaluées ou pas provisionnées, les mettant dans des situations délicates voire dramatiques. Ceux-ci se retrouvent alors dans l’obligation de faire des demandes gracieuses d’effacement d’impôts ou alors de demander des délais de paiement. Et c’est cette voie qui est privilégiée par les centres des finances publiques : accorder des délais et faire rentrer l’argent par tous les moyens plutôt que d’octroyer des remises. Vu la conjoncture actuelle et les dérives budgétaires, on voit mal le gouvernement faire preuve de compréhension.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr. Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides