Passage au Prélèvement à la source : 2017 une année blanche ?

Visa expert

L’article « Passage au Prélèvement à la source : 2017 une année blanche ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 10/01/2017

Vous avez été très nombreux(ses) à nous interroger sur l’impact de la mise en place du prélèvement à la source en 2018 et notamment pour savoir quelles seront les conséquences pour les revenus 2017 ? Cet article vous explique tout afin de comprendre ce qui vous attend et dans quelle mesure vous pourriez en profiter.

Passage au Prélèvement à la source : 2017 une année blanche ?

Nous voilà donc en 2017. Comme à l’accoutumé, cette année nous allons donc payer des impôts sur nos revenus de 2016 (principe de l’impôt sur N-1). Jusque là, rien de nouveau c’est comme d’habitude. Seulement voilà, comme vous le savez, en 2018, nos revenus seront « en principe » (je dis en principe car la règle pourrait bien changée avec les élections présidentielles de Mai prochain…) prélevés fiscalement à la source. Cela signifie donc qu’en 2018 nous paierons donc des impôts sur nos revenus…. 2018.

Je résume :

  • En 2017, on paye nos impôts sur les revenus 2016
  • Et en 2018, on paiera nos impôts sur nos revenus 2018.

Eh oui !! vous ne rêvez pas ! cela signifie donc que les revenus que vous allez réalisé en 2017 ne seront PAS soumis à fiscalité. Si l’opération est transparente pour le Gouvernement qui ne perdra ainsi pas de revenus d’un point de vue de flux entrants, la donne est en effet toute autre pour les contribuables.

ATTENTION : ANNEE BLANCHE ne veut pas dire Anarchie fiscale.

Si effectivement les revenus générés en 2017 ne seront pas soumis à l’impôt, vous vous doutez bien que nos chers amis de Bercy ont prévu d’encadrer et de plafonner les « éventuelles » tentatives d’augmentation de revenus de sorte que nous n’en profitions pas pour doubler nos revenus en 2017. Bien évidemment cette remarque est surtout valable pour les travailleurs non salariés, les libéraux et tous ceux qui ont la possibilité de « contrôler » un peu comme ils le souhaitent leurs revenus.

Au moment où je rédige l’article il est prévu une « zone de tolérance » de l’ordre de +10/+15% de revenus exceptionnels qui seront alors tolérés et non fiscalisés.

Gare à celles et ceux donc qui s’imaginaient déjà pouvoir exploser les plafonds ; malheureusement cela ne sera possible que dans une certaine limite.

Conclusion

Il faut malgré tout voir ce passage au prélèvement à la source comme une aubaine. Les augmentations de revenus en 2017 ne seront donc pas fiscalisés, dans la limite de 10/15%, c’est déjà ça.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr. Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides