Pouvoir d’achat : la France est 9ème en Europe

Visa expert

L’article « Pouvoir d’achat : la France est 9ème en Europe » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 18/12/2013

Voilà enfin un domaine où la France n’a pas trop à rougir de ses voisins : le pouvoir d’achat. C’est vrai que notre pays n’excelle pas en ce moment dans les secteurs de la compétitivité ou de l’innovation ou encore des excédents commerciaux. En revanche, sur le plan du pouvoir d’achat, nous sommes situés à la 9ème place et ce pour la deuxième année consécutive.

argent

Ce classement a été établi par l’organisme GfK qui a classé 42 pays européens selon le revenu disponible par habitant. Par revenu disponible par habitant, il faut comprendre tous les revenus, y compris les prestations d’Etat, et y déduire les taxes et les contributions charitables.

Selon cet institut d’études, la moyenne européenne se situe à 12 890 euros. Le pouvoir d’achat en France ressort lui à 19 565 euros, juste derrière l’Allemagne à 20 621 euros. Les trois premiers pays européens sont le Liechtenstein (58 844 euros par habitant), la Suisse (36 351 euros par habitant) et la Norvège (31 707 euros par habitant). En fin de classement on retrouve la Moldavie (1 848 euros par habitant).

Cette étude montre bien une chose : les disparités sont énormes entre les pays européens. Cela peut être dû à de nombreux facteurs inhérents qui contribuent à faire la richesse d’un pays : son climat, la composition de ses sols, son positionnement géographique, sa population, etc. Mais c’est aussi la conséquence de plus de deux mille ans d’histoire, de guerres et de choix politiques et économiques.

Conclusion

Et ces disparités sont aussi très fortes en France : l’Île-de-France est la région la plus riche avec un pouvoir d’achat moyen de 23 334 euros par habitant, ce qui représente quasiment 20% de plus qu’un français moyen. Seules l’Île-de-France et la région Rhône-Alpes se hissent au-dessus de la moyenne. Ce qui veut donc dire que les 20 autres régions se situent en-dessous de la moyenne. La France reste donc toujours divisée économiquement entre d’une part deux ou trois pôles économiques forts et densément peuplés, et d’autre part de vastes étendues peu peuplées et moins favorisées économiquement.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides