Voitures neuves : les ventes s’écroulent !

Visa expert

L’article « Voitures neuves : les ventes s’écroulent ! » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 06/12/2012

Les ventes de voitures neuves ont continué de chuter. En effet, les immatriculations ont encore baissé de 19,2% en novembre 2012 par rapport à novembre 2011. Sur l’année, 2012 on s’attend même à une baisse record de 14%. Le nombre de nouvelles immatriculations tomberait en dessous des 1,9 millions ce qui équivaut au niveau le plus bas depuis 1997 !

chute-finance

Les constructeurs français plus touchés que la moyenne

Même si la plupart des constructeurs sont concernés, les effets de cette crise se font principalement ressentir chez les fabricants français (-28% en novembre). PSA Peugeot Citroën voit le niveau de ses immatriculations chuter de 22,9% en novembre alors qu’elles ont dégringolées de 33,5% chez Renault à qui le lancement de la nouvelle Clio n’a visiblement pas encore profité. Même si depuis le début de l’année les deux modèles les plus vendus sont la Clio et la Mégane, ils ne permettent pas de compenser la baisse globale qui se fait ressentir sur les autres modèles tels que le Scénic qui voit ses ventes plonger. De son coté, Dacia la marque low cost de Renault ne fait pas mieux avec un recul sans précédent de 40,5%. Tous ces éléments confortent la marque au losange dans sa position de lanterne rouge du CAC 40.

On remarque également que ces mauvais chiffres ne concernent pas seulement les véhicules légers des particuliers (-19,6%) mais aussi l’ensemble du marché automobile avec un net recul des véhicules industriels (-17,1%) et des véhicules utilitaires légers (-21,3%) destinés aux professionnels. Dans ces périodes de troubles, tous les acteurs réfléchissent à deux fois avant de changer leur véhicule.

Malgré tout certains tirent leur épingle du jeu

Comme prévu, les marques haut de gamme allemandes continuent leur progression. Audi confirme sa place de leader avec une progression de 1% (4860 modèles vendus) alors que Mercedes repasse devant BMW.


Une surprise : Hyundai.


Malgré ce contexte difficile, le coréen continu sa progression vertigineuse avec des ventes qui progressent encore de 20,5% en novembre, de quoi faire pâlir ses concurrents. Avec un cours de bourse en progression de plus de 20% depuis le début de l’année, Hyundai conforte sa position de 4ème constructeur automobile mondial.

Les perspectives

Autant vous le dire, les perspectives ne sont pas fabuleuses. Les constructeurs tablent au mieux sur une stabilisation du marché mais certainement pas sur une réelle reprise pour 2013.


On peut tout de même entrevoir une petite lueur d’espoir avec l’arrivée de nouveaux modèles sur le marché français comme la Peugeot 208, la nouvelle Clio ou encore le Citroën C4 Picasso mais également avec la forte évolution du malus écologique qui incitera peut être certains à avancer leurs achats. Mais ce nouveau malus, qui viendra alourdir les pénalités pour les véhicules émettant moins de 155g/km de CO2, n’est pas de bon augure pour les constructeurs en 2013. Ces derniers tenteront certainement de ne pas faire peser le poids de cette nouvelle taxe sur les consommateurs en leur consentant des remises supplémentaires ce qui viendra encore réduire leurs marges.

Conclusion

Dans ce contexte difficile, le marché français paie en différé l’effet de la prime à la casse de 2009 qui a fortement ralenti les ventes des petits modèles pour une très longue période. Les résultats ne sont guère meilleurs sur le plan européen pour lequel l’agence de notation Fitch anticipe également un recul de 8% sur l’année 2012. Le constat est bien différent pour les Etats-Unis qui connaissent d’excellents résultats avec une progression des ventes de 15% au mois de novembre. Malheureusement, la raison de ces bons chiffres n’est pas très enviable car d’après les experts, ils sont en partie dus à l’ouragan Sandy qui a détruit un grand nombre de véhicules. Visiblement, cela devrait continuer à doper les ventes américaines sur les prochains mois.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides