Fintech : une personnalité rejoint la startup SETL

Visa expert
ANAIS COURAUD AVATAR AUTEUR
Par Anais Couraud
Le 25/01/2019

L’article « Fintech : une personnalité rejoint la startup SETL » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Du Trésor à l’Union Européenne, tout en passant par le Ministère des Finances, l’ex gouverneur de la Banque de France âgé de 68 ans, reste actif dans le monde de la finance. Trois ans après avoir quitté la direction de la Banque de France, Christian Noyer, a décidé d’apporter sa riche expérience à la start-up londonienne : Setl. Son parcours unique, de Sciences Po à l’ENA, ses différentes missions nationales et européennes ont fait de lui un acte majeur de la vie financière et économique du pays. Le conseil d’administration de la jeune entreprise anglaise a annoncé la semaine dernière, les nouvelles fonctions mises en place en son sein pour accueillir l’ancien vice-président de la Banque Centrale Européenne. En effet, Christian Noyer a occupé ce poste de 1998 à 2002, au moment du passage à l’euro. L’homme d’affaire a déclaré dans le communiqué de presse de Setl, toute sa hâte à l’égard de ses nouvelles fonctions.

Une start-up de la Fintech

Setl est une entreprise britannique prometteuse spécialisée dans la blockchain financière. Cette jeune pousse est soutenue par de grands noms de la place comme Citigroup ou encore Crédit Agricole. La mission principale de la start-up est d’offrir aux sociétés de gestion une plateforme permettant d’acheter et de vendre des fonds sur la blockchain. A l’instar du Bitcoin, la blockchain a été créée il y a plus d’une dizaine d’années. Cette technologie digitale est un registre virtuel comportant l’ensemble des transactions réalisées par les utilisateurs et permettant d’éviter les manipulations de cours ou fraudes. Christian Noyer rejoint donc les côtés de la start-up financière la plus révolutionnaire du moment ainsi que ceux de Sir David Walker, président actuel du conseil d’administration et ancien gouverneur de la Banque d’Angleterre. Fort de sa crédibilité et de son carnet d’adresse, l’association d’un homme qui a forgé son expérience dans la finance depuis plus de 35 ans et d’une entreprise dans l’ère de son temps promet de beaux jours à la start-up.

La France, grande utilisatrice de la blockchain

Pourtant très craintives face aux crypto-monnaies, les différentes banque centrales sont friandes des technologies sous-jacentes offrant la possibilité de créer des substitut numérique au cash. La Banque de France est la première banque centrale au monde a avoir eu recours à la technologie de la blockchain, pour créer un registre interbancaire utilisé pour délivrer instantanément les identifiants créanciers SEPA (délais de 15 jours auparavant). En France, encore, la filiale d’Orange ID2S, utilise également une des technologie de Setl et a pu être agréée par l’Autorité des Marchés Financiers pour devenir dépositaire centrale des titres. Cette opération de règlement livraison permet de transférer la propriété d'un titre entre le vendeur et l'acheteur et en même temps réaliser le paiement.

Conclusion

La technologie de la blockchain est de plus en plus présente sur la place financière. Christian Noyer estime que les objectifs et orientations de Setl sont ambitieuses et « extrêmement intéressantes ». Restez connectés avec la fintech la plus disruptive pour suivre toute l’actualité financière et digitale !

À propos de l'auteur

Anais Couraud , Conseillère en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un BTS Assurance en alternance à Groupama Gan Vie en tant que gestionnaire dans le Pôle Prévoyance, Anaïs ressort forte d’une première expérience dans le domaine de l’assurance de personnes. Par la suite, elle fait le choix de poursuivre ses études en Licence Professionnelle Métiers du Droit Privé à la Faculté de Bordeaux afin d’approfondir les connaissances juridiques et qu’elle a pu appréhender lors de son BTS. Grâce à ces 3 années dans le secteur de la protection de la personnes, Anaïs maitrise les différents produits assurantiels tels que la prévoyance, la santé, la retraite et l’assurance vie. Aujourd’hui, du fait de son intérêt pour les produits financiers et immobiliers, elle entreprend un Master en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC. Elle rejoint le groupe Net Investissement en 2017 à Bordeaux.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides