2.5% de hausse sur le patrimoine financier des français

Visa expert

L’article « 2.5% de hausse sur le patrimoine financier des français » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 09/05/2015

En 2014, le patrimoine financier des français a été évalué à 4.259,2 milliards d’euros d’après l’enquête sur l’épargne des ménages réalisée par la Banque de France. Soit 2.5% de plus par rapport à 2013. Au total, ce sont 74 milliards d’euros d’effort d’épargne pour les ménages l’année dernière.

2.5% de hausse sur le patrimoine financier des français

2014, une progression moins forte que celle de 2013

Malgré une progression positive à hauteur de 2.5% en 2014, le patrimoine financier des français n’a pas su battre la performance de celle de 2013 (+4.2%). L’explication de cette perte de vitesse ? La faiblesse des taux en 2014 et donc la réévaluation des rendements. Et depuis la mise en application de programme d’assouplissement quantitatif de la BCE, les taux de rendements en zone Euro ont chuté.

Surtout en ce qui concerne les obligations d’Etat qui représentent l’essentiel des actifs de nos fonds euros classiques. Prenons l’exemple des assurances vie et des fonds en euros.

Avec plus de 2 milliards d’euros net collectés en mars, l’assurance vie séduit de plus en plus les français. Pourtant, la rémunération moyenne des fonds en euros en 2014 a été de 2.5%. Alors qu’en 2010, la rémunération moyenne de ces fonds était à 3.4%. Aujourd’hui, avec un OAT (Obligation assimilables du Trésor) à 0.45% par an sur 10 ans, les performances des fonds euros dans les années à venir risquent de continuer leur baisse.

Evolution des rendements de l’assurance-vie avant prélèvements sociaux (Source Insee)

actu-2015-05-12-graphe1

Le boom des actions

C’est le pari de certains assureurs : orienter une partie de l’épargne vers les unités de compte (UC) pour booster les faibles rendements des fonds euros. Une condition est nécessaire quand on mise sur ces types de supports : le positionnement à long terme. Evidemment ces supports sont plus risqués que les fonds euros mais ils sont potentiellement plus rentables. Fin 2014, le constat est sans appel : ces actifs « plus risqués » représentent 37.3% du patrimoine financier des français soit 3 points de plus qu’en 2013.

Selon une étude de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), sur les douze principaux assureurs-vie, 33% de la collecte nette en 2014 a été faite sur des unités de compte. Soit une collecte nette de 3 Milliards d’euros pour une collecte globale de 9.2 Milliards d’euros. Les unités de compte ont donc un fort potentiel ; il est donc judicieux de s’y intéresser.

Ventilation du patrimoine financier des français
2013 2014
Actifs liquides et non risqués (Dont numéraires et livrets) 25.8% 24.2%
Autres actifs non risqués (Dont PEL et Ass-Vie en euros) 39.9% 38.6%
Actifs liquides et risqués (Dont actions cotées) 12.9% 13.1%
Autres actifs risqués (Dont non coté et Ass-Vie en UC) 21.4% 24.2%

Conclusion

Les français veulent épargner et se dirigent de plus en plus vers des placements financiers à la vue d’un marché immobilier en perte de vitesse ces dernières années. Chaque année, l’épargne des français sur leur patrimoine financier progresse à défaut de leurs rendements sur certains supports. Il parait donc important de vérifier les performances de vos placements et surtout d’envisager des solutions d’arbitrages et ainsi profiter de certaines opportunités du marché. Seul un conseiller pourra vous orienter vers le chemin de la performance. Et n’oubliez surtout pas, faites jouer la concurrence et diversifiez vos placements financiers. Un bon conseiller emploiera le célèbre adage : ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Conseil à suivre.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides