Fintech : La France bien placée

Visa expert
avatar
Par Stéphane van Huffel
Le 22/11/2017

L’article « Fintech : La France bien placée » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Les fintechs, terme contracté de “finance” et “technologie”, sont des entreprises jeunes et novatrices qui utilisent l’innovation technologique pour réinventer le modèle de la finance. Leur business model semble clair : utiliser la technologie pour lancer des services bancaires et financiers innovants et moins coûteux. Joëlle Durieux, directrice générale du pôle de compétitivité Finance Innovation parle de “nouveau pétrole de l’industrie financière”.

Les frenchies dans le TOP 100 des fintechs les plus influentes du monde

Après les secteurs traditionnels qui ont vu leur modèle économique bouleversé par la révolution du numérique, c’est au tour du secteur bancaire de se faire concurrencer par les nouvelles technologies. Pour la quatrième année consécutive, KMB et H1 Ventures publient un classement mondial des 100 premières fintechs.

Ce classement se décompose en deux sous catégories : les 50 entreprises “dominantes”, et les 50 autres “émergentes”. En 2016 trois entreprises françaises (Lendix, Leetchi, Fluo) figurent dans le classement des 100 premières entreprises de ce secteur. Cette année 5 startups figurent dans le palmarès.

A la 45ème place se trouve la start-up Lendix, spécialisée dans le prêt participatif aux entreprises. Elle se hisse même dans le lending 50 (les 50 entreprises dominantes). Ensuite, parmi les entreprises émergentes figurent l’assurance santé 100% en ligne Alan, le paiement mobile Lydia, la gestion des paies pour les PME Payfit, la banque en ligne pour les PME Qonto, ainsi que la banque en kit pour les PME Iban First.

Un secteur en effervescence

Sans grande surprise, la Chine domine encore une fois le classement mondial des fintechs les plus influentes en occupant la première place. Pour la deuxième année consécutive l’empire chinois maintient son classement. Ant Financial, filiale financière de Alibaba groupe, reste la principale fintech à l’échelle mondiale. Elle propose des services de paiement en ligne à travers une plateforme de transactions financières mais également toutes sortes de services associés.

La Chine assure également les deuxième et troisième places du podium, notamment grâce à ZhongAn une assurance sur mesure, ainsi que Qudian, spécialiste du crédit en ligne. Au demeurant, cette dernière entité excelle lors de ses débuts à Wall Street en réalisant la plus importante introduction en Bourse d’une société chinoise à New-York cette année.

Conclusion

Demain, l’innovation en fintechs ne se limitera plus seulement aux domaines bancaires et financiers. Les acteurs de ce secteur en pleine expansion suggèrent de nouvelles zones d’innovations telles que les métiers de la transaction et des marchés capitaux, de la réglementation de l’assurance mais également de l’analyse de données.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides