Les français font-ils les meilleurs placements ?

Visa expert

L’article « Les français font-ils les meilleurs placements ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 16/04/2012

La conjoncture économique suscite l’incertitude sur les marchés financiers mais aussi l’inquiétude des ménages soucieux de protéger leur patrimoine et préoccupés par la baisse de leur niveau de vie. Conséquence, le taux d’épargne des ménages français a augmenté. Selon l’INSEE, il a atteint 16,8% en 2011. Un niveau record, jamais atteint depuis 1983 ! Les français, « champions de l’épargne », mais choisissons-nous les meilleurs placements ?

directions

Le choix des français : une épargne en toute sécurité

On le sait, la crise est vecteur de nombreux réajustements et changements économiques. Elle engendre des conséquences dans tous les secteurs et touche au plus près les français. Leur comportement s’en voit donc impacté.


En période d’incertitude économique, entre consommation et épargne, la grande gagnante est bien souvent l’épargne. A tord ou à raison, les paradigmes économiques divergent sur la complexité de la question.


En tout cas, si les ménages français privilégient l’épargne, c’est en prévision d’un avenir qu’ils jugent incertain. Frileux et craintifs, leurs choix de placements vont vers des produits surtout sécurisés. Mais rejet des actifs spéculatifs et risqués ne doit pas rimer avec trop de méfiance envers des investissements qui peuvent s’avérer opportuns.

Des français qui se méfient de leurs banques

Trop souvent, les français choisissent de placer leur épargne directement dans la banque qui héberge leurs revenus, trop souvent sans prendre le temps de comparer et de s’assurer que l’offre proposée est la mieux adaptée et la plus compétitive pour le client (et non l’inverse). Ils passent ainsi à côté d’autres placements qui seraient tout aussi sécurisés et avantageux, pour eux.


S’ils choisissent de placer leur épargne dans leur banque, les français ne sont pourtant pas si confiants. Selon une étude menée par Harris Interactive pour Deloitte, les français qui disent avoir confiance en leur établissement bancaire est passé de 43 à 33% en un an !

banque_confiance

Les banques qui sont à la fois le lieu d’hébergement de leurs revenus et gestionnaire de leur épargne connaissent donc une certaine méfiance en raison notamment des frais bancaires appliqués et du manque d’objectivité dans les produits proposés.


Les solutions d’épargne proposées par les banques restent pour autant des valeurs jugées sûres par les français mais une certaine défiance se développe et ils n’hésitent pas à privilégier des placements hors de leur banque ; placements aussi sûrs et bien souvent plus rentables.

assurance-vie-feuille

Placements favoris : l’assurance vie et l’immobilier

Parmi les placements préférés des français, l’ assurance vie reste dans le trop de tête. Et en la matière, il est aujourd’hui simple d’aller voir ailleurs que dans sa banque tant les contrats proposés sont nombreux et variés.


Il est facilement possible de comparer et de choisir l’assurance vie la mieux adaptée. Un placement qui reste privilégiée par de nombreux français tant il combine de nombreux avantages : sécurité, rentabilité et souplesse notamment.

L’or reste aussi perçu comme une valeur refuge et efficace, mais les français y investissent moins que dans l’immobilier. En matière de placement considéré comme bon et sûr, la pierre reste très convoitée. L’ investissement locatif garde le vent en poupe car les français sont très attachés à la pierre. Et malgré l’augmentation du prix, des impôts fonciers ou encore des contraintes de gestion, il existe encore de nombreux montages permettant de bénéficier de la sécurité et de la rentabilité d’un tel placement ( SCPI, location meublée, etc).


L’investissement locatif reste donc rémunérateur mais dans le placement immobilier, il faut aussi penser aux nouvelles opportunités engendrées par l’évolution du marché, de l’économie et de la législation. Ainsi, investir dans le neuf reste une source de défiscalisation intéressante et il peut aussi être opportun de penser aux investissements dans des résidences services comme les EHPAD par exemple qui connaissent une demande croissante.

Les français épargnent davantage dans des placements attractifs comme la pierre papier

Si 2011 a été une année record pour le taux d’épargne des ménages, ce record a aussi profité à l’investissement dans la pierre papier. Ce type d’investissement, parfois mal connu des français est un bon compromis pour qui veut investir dans l’immobilier sans les contraintes de la gestion. Sur un marché immobilier un peu chahuté et incertain, les avantages des SCPI ont été favorables au développement de la pierre papier.


Selon les chiffres de l’Association française des Sociétés de Placement Immobilier, les titres SCPI ont connu un taux de collecte record. En 2010, la collecte nette des SCPI a atteint 2,79 milliards d’euros. En 2011, cette collecte s’est élevée à 2,79 milliards soit une progression de 14% dont la plus forte hausse concerne les SCPI classiques diversifiées.

immeuble

A la recherche de solutions sûres pour placer leur argent, les français sont conquis par les SCPI et ils ont raison au vue de leurs nombreux avantages : placement sans blocage des sommes investies, possibilité de revente des parts et rendement efficace. En effet, les SCPI ont confirmé leur statut de produit de rendement avec un taux annuel de 5,16% servi aux associés en 2011.

Conclusion

Les français épargnent d’autant plus qu’ils sont craintifs pour l’avenir. Ils choisissent des placements financiers ou immobiliers en fonction de leurs objectifs. Dans tous les cas, les ménages français sont à la recherche de placements sécurisés leur permettant de s’assurer un patrimoine protégé tout en optimisant leur épargne de la manière la plus rentable possible. Pour cela, ils continuent de privilégier des valeurs sûres comme l’assurance vie et l’investissement immobilier. Alors qu’ils sont plus méfiants envers les placements que leur proposent leurs banques, ils ne pensent pas toujours à certains investissements rentables. Epargner de plus en plus est une bonne solution pour qui veut gérer son patrimoine, encore faut-il faire les bons placements. Pour cela, se faire conseiller peut s’avérer opportun.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides