Billet 10 - Les bons comptes font les bons couples

Par Karl Toussaint du Wast - le 13/11/2012
famille de Pierre Net-investisseur

C’est bien connu, quand on vit à deux, tout change, et pas que les bonnes vieilles habitudes. Il y a aussi la gestion d’un budget commun qui entre dorénavant en ligne de compte et ce n’est pas toujours facile quand on veut aussi garder un minimum d’autonomie.


C’est aussi un avantage que de pouvoir partager les dépenses telles que le loyer, les courses, les factures, etc. mais il faut réussir à trouver le juste milieu et définir la répartition des dépenses communes tout en opérant une répartition équilibrée en fonction des revenus de chacun. Pas facile donc. Il faut notamment choisir entre compte joint alimenté par chacun ou compte séparé et partage des dépenses.


Pour ma part, je vous conseillerai d’avoir recours au compte commun pour les dépenses familiales car c’est quand même bien plus pratique de ne pas avoir à faire ses calculs car organiser les remboursements devient vite un casse-tête.

En revanche, gardez toujours un brin de liberté pour vos petits plaisirs, ceux que vous voulez vous accorder rien qu’à vous ou si vous voulez faire un cadeau personnel, etc. Je pense que si la mise en commun est indispensable, gardez un compte personnel l’est tout autant pour un meilleur équilibre.


En ce qui concerne la gestion même des finances familiales, je vous conseille de vous répartir les tâches ou du moins de les faire un minimum ensemble afin de prendre des décisions communes sur le budget, le suivi des comptes, … tous les petits bonheurs de la gestion de portefeuille, il vaut mieux les partager !


Attention par contre aux pièges que représentent les crédits à la consommation et la carte de crédit à débit différé. Très vite, ces possibilités qui vous sont offertes peuvent s’avérer être des risques de faire un grand pas vers l’endettement.

Voilà pour la petite parenthèse sur les joies de la vie de couple et les petites tracasseries des finances familiales. Ce ne sont peut-être que des détails mais je pense qu’ils sont quand même essentiels et personnellement je les applique au quotidien !


Et puis cet aparté me fait éviter d’avoir à vous parler de l’avancée de mon aventure que j’ai dû laissé de côté ces dernières semaines ; gros projet professionnel oblige ! La bonne excuses, je l’admets, mais valable quand même…


Pour le début du mois de décembre, je vous réserve un retour aux choses sérieuses avant la trêve de Noël. En effet, dans quelques jours j’ai un rendez-vous avec mon CGPI, je veux parler avec lui des placements financiers mais je voudrais plus de renseignements sur d’autres placements que les SCPI et l’assurance.


choix-gestion

Je voudrais notamment en savoir plus sur l’investissement dans les PME et les possibilités de réaliser ce placement. J’ai déjà entendu parler de FCPI et FIP mais tout ça n’est pas bien clair pour moi. Affaire à suivre donc avant de passer au fameux budget du père Noël. D’ici là, me voilà officiellement à la recherche de produits financiers…

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides