Billet 14 - Mes bonnes résolutions pour 2013

Visa expert

L’article « Billet 14 - Mes bonnes résolutions pour 2013 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 08/01/2013
pierre-bureau

Il y a quelques jours nous célébrions le début d’une nouvelle année. Aussi, comme le veut la tradition, je me suis fixé quelques bonnes résolutions que j’entends bien tenir.


En effet les nouvelles années sont l’occasion pour tout un chacun de repartir sur de bonnes bases, de corriger certaines faiblesses ou tendances négatives. Pour la gestion de mon patrimoine, je me suis fixé trois objectifs :

  1. Faire attention ou je place mon argent
  2. Ne plus me lancer tête baissée
  3. Accepter de me faire accompagner

J’avais, je dois l’avouer, jusque-là penser naïvement que ma banque « historique » était l’établissement le mieux adapté à la gestion de mon argent. Après tout n’était-ce pas le rôle des banques que de gérer au mieux nos liquidités ?


Seulement voilà, l’année qui vient de s’écouler n’a plus que jamais fait que confirmer ce que nous avions déjà malheureusement constaté depuis 2008 : les banques ne défendent pas nos intérêts mais bel et bien les leurs en premier. Pour 2013 donc ma première résolution patrimoniale sera de bien faire attention à où je place mon argent.


En fonction du support ou du produit dans lequel je souhaite investir, je me tournerais d’abord et avant tout vers des spécialistes connus et reconnus. Si mon « conseiller clientèle » me contacte pour me vendre un produit, j’irai d’abord voir ce que la concurrence propose avant d’accepter.


Cela m’amène vers ma seconde résolution patrimoniale justement : ne plus me lancer tête baissée. J’ai appris à mes dépends dans le passé que les mots « affectifs » ou « coup de cœur » devaient être bannis de mon esprit lorsqu’il s’agissait de réaliser un investissement ou un placement. Je dois raisonner froidement et avec pragmatisme. Je ne dois plus me lancer tête baissée sans bien réfléchir et analyser la situation avant. Je garde encore en mémoire cette douloureuse expérience qu’avaient fait mes parents lorsqu’il y a trois ans, ils avaient acheté un peu trop précipitamment un kit de panneaux photovoltaïques en se laissant séduire par des arguments qui touchent le cœur : créer de l’énergie propre, sauver la planète et même gagner de l’argent en revendant l’électricité produite. Depuis rien ne s’est passé comme prévu et ils regrettent amèrement cette décision prise trop rapidement.

Ma troisième résolution enfin, je dois avouer que je l’ai presque déjà appliquée car j’ai déjà accepté le principe de me faire accompagner et conseiller par un professionnel. Je l’ai vu une fois déjà et je dois le revoir prochainement.


En effet c’est justement à cause des erreurs commises dans le passé, des doutes, du manque de connaissance et de technicité qui m’ont poussé à demander l’aide d’un professionnel du conseil en gestion de patrimoine. Au départ, je pensais – comme bon nombre de français – que je ne les intéresserai pas, n’ayant ni une grosse situation professionnelle ni un patrimoine conséquent, or je me suis rendu compte très vite qu’il n’en était rien et qu’au contraire, les professionnels indépendants du conseil étaient tout à fait disposés à s’occuper de foyers comme le nôtre. Tant mieux.


Se faire accompagner par un professionnel n’a donc que des avantages si l’on accepte de payer parfois des honoraires, même si la très grande majorité d’entre eux ne facturent pas d’honoraires si, in fine, nous décidons de passer par leur intermédiaire pour la mise en place du ou des produits ou solutions préconisées.

collaboration

Toutefois, j’ai pourtant commis un petit impair en cédant juste avant Noël. J’ai en effet fait tout le contraire de ce que je me suis promis de ne plus faire à partir de cette année dans mes résolutions : j’ai investi 5000€ dans un produit dérivé. J’avoue avoir agi rapidement, sous la « pression » d’une opportunité à ne pas manquer. J’ai en effet reçu un email d’une société qui me proposait d’investir pour 5000 € minimum dans un coupon qui pourrait me verser jusqu’à 7% de rentabilité annuelle sur 3 ans. Mais bon, je n’ai pas tout compris et j’ai souscrit un peu vite j’avoue. Certes, si je perds ces 5000€ je ne serai pas ruinée, mais j’espère quand même ne pas avoir fait une erreur.


Je demanderai l’avis de mon CGP la prochaine fois que je le vois et j’espère que je n’ai pas agi trop vite justement. J’aurai certainement dû lui en parler. Mais bon, ce qui est fait est fait.


A dans 15 jours donc pour mon second rendez vous avec mon conseiller en gestion de patrimoine. J’ai hâte de voir ce qu’il va me présenter et j’ai également hâte d’avoir son avis sur le produit dérivé dans lequel j’ai investi.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides