Billet 20 - Avec l'arrivée du printemps, les impôts…

Par Karl Toussaint du Wast - le 03/04/2013
pierre-bureau

Suite à notre dernière entrevue quelque peu morose, j'ai une bonne nouvelle à vous annoncer : j'ai tenu ma promesse et j'ai chassé ce léger coup de blues. L'arrivée du Printemps, le week-end Pascal, les retrouvailles en famille, le passage des cloches … Je crois que cet ensemble de bonnes choses m'a permis de relativiser quant-à ma situation personnelle !


Seule ombre au tableau : les impôts qui ne vont plus tarder à pointer le bout de leur nez... Eh oui, car si vous l'aviez oublié : chaque année au printemps, pour le plus grand bonheur de tous, les cloches déposent du bon chocolat dans nos jardins et la poste notre déclaration de revenus dans la boite aux lettres.

Tous les ans c'est la même chose : la sempiternelle déclaration, les mêmes sueurs froides et les mêmes réflexions : « on paye trop et de plus en plus d’impôts » et « n’ai-je rien oublié dans ma déclaration » ?


Mais tout d’abord, à quoi servent les impôts ?


Ayant été un élève sérieux et ayant bien appris la leçon, je vais tâcher de vous expliquer le principe en quelques secondes. Les impôts représentent tout simplement les contributions, des particuliers mais aussi des entreprises, qui vont être versées à l’État ou aux collectivités locales, départementales ou régionales. Même si l'arrivée des impôts, soyons honnêtes, n'est pas vraiment une partie de plaisir, il est important pour nous en tant que citoyen de nous en acquitter. En effet, les impôts nous donnent la possibilité de nous « impliquer » dans la vie de notre pays en participant aux dépenses communes, et surtout, ils vont permettre à l'Administration de fonctionner et d'améliorer nos conditions de vie en créant des écoles ou des routes, par exemple.


Vous l'avez bien compris les impôts sont donc essentiels au bon fonctionnement d'un pays et il nous est impossible d'y échapper totalement !


Voilà, vous êtes désormais des « experts » en ce qui concerne l'utilité des impôts. Seulement il existe d'autres questions beaucoup plus préoccupantes, notamment lorsque l'on est un novice en la matière... Où envoyer la déclaration ? Quelle est la date butoir ? Comment remplir correctement ce document ? Et bien d'autres encore...

Ne paniquez pas, j'ai effectué de nombreuses recherches et je suis en mesure de vous apporter les réponses à ces questions. Bien évidemment si vous souhaitez davantage d'informations, ce qui ne me vexe absolument pas, n'hésitez pas à vous balader sur Internet ou à vous rendre dans un centre d'impôts !


Il faut tout d'abord savoir qu'une feuille de déclaration de revenus vous sera automatiquement envoyée en double exemplaire à votre domicile. Après l'avoir minutieusement complétée, vous devrez la renvoyer à votre centre d’impôts (celui dont dépend votre domicile). Pour connaître l'adresse du centre d'impôts dont vous dépendez où pour obtenir quelques renseignements, rien de plus simple : il vous faudra tout simplement consulter les pages jaunes, vous rendre sur le serveur du Ministère des Finances, prendre rendez-vous avec un agent des impôts ou encore, vous procurez une notice ainsi que des dépliants qui sont mis à disposition au service d'accueil des centres d'impôts.

imposition

En ce qui concerne l’angoissante date d’échéance, elle varie chaque année. Heureusement pour nous, le calendrier de la déclaration des revenus de 2012 a été rendu public depuis peu. Ainsi, les déclarations « papier » nous seront envoyées dès le 15 avril et nous aurons donc jusqu'au lundi 27 mai minuit pour effectuer cette démarche et renvoyer le document en question. Astuce pour les petits malins et les débrouillards en informatique : avec la déclaration des revenus en ligne l'Administration accorde un délai supplémentaire, de quoi satisfaire les retardataires !


Ah, toutes ces petites informations sont les bienvenues et je ne sais pas pour vous, mais moi j'appréhende déjà plus sereinement l'arrivée imminente du feuillet bleu!


Cependant, j'ai un aveu à vous faire après ces bonnes nouvelles … En effet il y a deux semaines je vous avais promis de revenir, avec sous le bras, quelques dispositifs permettant une réduction d'impôts, et ce n'est pas le cas … Eh oui, les cloches sont bien passées, mais mon conseiller en gestion de patrimoine a quant-à lui disparu ! Enfin, disparu est un bien grand mot, il a tout simplement profité ce week-end de Pâques pour s'accorder un peu de vacances, et je ne peux pas le blâmer. Ainsi, il n'a pas pu me délivrer tous les secrets des mécanismes de défiscalisation...


Seulement ce n'est que partie remise, car il m'a assuré qu'il reviendrait avec une liste précise et adaptée ! Je me languis donc de son retour, et je compte sur votre présence lors de notre prochain rendez-vous !

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides