Billet 21 - Réduire mes impôts, il y a urgence !

Par Karl Toussaint du Wast - le 17/04/2013
pierre-netinvestisseur

Me voici de retour et cette fois, j’ai pu tenir ma promesse. Vous vous êtes bien évidemment rendu compte que nous sommes déjà à mi-avril et que les petites déclarations d’impôts ne vont pas tarder à pointer le bout de leur nez… D’ailleurs à ce stade, c’est même imminent ! En effet ce n’est pas pour vous inquiéter, mais nous allons recevoir les premières déclarations préremplies à partir du 19 avril 2013 soit vendredi… Il y a donc vraiment urgence d’obtenir quelques réductions d’impôts par-ci et par-là !


Mon précieux conseiller en gestion de patrimoine a fort bien rempli son rôle car il a réussi à me présenter pas moins de 11 méthodes pour réduire mes impôts. Formidable, n’est-ce-pas ? Je sens bien que la jalousie vous démange, ne m’enviez pas plus, je vais vous confier de ce pas toutes les possibilités dont il m’a parlé.

N°1 : nous avons bien évidemment l’immobilier. Vous ne pouvez pas ne pas connaître cette méthode « miracle » qu’est la défiscalisation immobilière. En effet, grâce à de nombreux dispositifs défiscalisants et au mécanisme d’optimisation fiscale, il vous sera possible d’ investir dans l’immobilier tout en bénéficiant d’une réduction d’impôts. Idéal pour réduire nos impôts et par la même occasion se constituer un patrimoine immobilier afin d’assurer notre retraite ! Seulement n’oublions pas le « mais », car il y en a toujours un ; le montant de cette réduction d’impôts varie selon le dispositif choisi, et il nous faudra bien évidemment investir dans un secteur défini au préalable par l’Etat comme l’immobilier neuf par exemple.


Les autres méthodes que je vais vous présenter ne concerne pas l’ investissement locatif car, comme me l’a très justement fait remarquer mon conseiller en gestion de patrimoine, nous l’oublions souvent mais d’autres nombreuses astuces sont à notre disposition et nous permettent de réduire notre imposition. Voyons donc…


N°2 : les SCPI fiscales. Ce placement « pierre papier » est très intéressant car il permet d’investir dans l’immobilier tout en conservant sécurité et rentabilité. Ainsi, avec la SCPI Duflot, la SCPI Malraux ou encore la SCPI de déficit foncier il est possible d’obtenir respectivement 18% de réduction, 30 % de réduction ou l’imputation des déficits fonciers occasionnés (jusqu’à -10 700 €/an).


N°3 : financer une PME. Eh oui, vous ne rêvez pas, il vous est effectivement possible de bénéficier d’avantages fiscaux en investissant dans une PME soumise à l’impôt sur les sociétés. Ainsi, ce dispositif nous permet de réduire notre impôt sur le revenu à hauteur de 18% des versements effectués à la PME.


N°4 : opter pour un FCPI ou un FIP, fonds commun de placement dans l’innovation et fonds d’investissement de proximité. Lorsque vous êtes un peu plus « frileux » et que vous n’osez pas investir dans le capital d’une PME, mon conseiller en gestion de patrimoine a LA solution qui est faite pour vous ! Il s’agit tout simplement d’investir dans plusieurs entreprises non cotées (au mois 60% des sommes collectées) par le biais des parts de FCPI ou de FIP. Un tel investissement vous apporte une réduction d’impôts de 18% des versements effectués !

N°5 : se constituer une épargne retraite. Cette méthode m’a particulièrement plu car elle permet à la fois d’anticiper sa retraite et de toucher en plus une réduction d’impôts. C’est donc l’occasion d’assurer ses vieux jours et de bénéficier des déductions fiscales qui sont liées aux cotisations des produits d’épargne retraite comme le PERP ou PERCO, le Madelin, ou encore l’ article 83.


N°6 : en découvrant cette petite astuce, vous ne refuserez certainement plus les quelques minutes demandées par les associations ou autres organismes à but non lucratif. Vous serez surpris d’apprendre qu’en donnant de votre personne et en versant dons ou subventions à un tel organisme vous pouvez profiter d’une réduction d’impôts de 66% des versements effectués dans l’année ou de 75% des versements lorsqu’il s’agit d’un organisme fournissant des soins, des repas ou un logement aux personnes défavorisées. Je ne sais pas vous, mais j’ai curieusement envie de faire ma B.A du jour !

tirelire-livreta

N°7 : si je vous parle d’un investissement forestier, que me répondez-vous ? Pas grand-chose ? Effectivement, je dois vous avouer que j’ai moi-même été assez perplexe. Et pourtant il existe des investissements dans les forêts, oui je ne vous mens pas, des investissements qui permettent en plus d’obtenir une réduction d’impôts de 18% des sommes investies. Décidément, nous allons de surprise en surprise !


N°8 : l’ investissement dans une SOFICA, sociétés agréées spécialisées dans le financement des œuvres cinématographiques et audiovisuelles, permet lui aussi de se faire son « propre » film ET de bénéficier d’une réduction d’impôts de 30% des sommes investies et parfois même de 36%.


N°9 : en employant un ou plusieurs salariés pour effectuer quelques services à domicile, tels que le ménage ou le jardinage, vous êtes en mesure d’obtenir une réduction d’impôts par le biais d’un crédit d’impôts dont le montant sera de 50% des dépenses globales charges sociales incluses.


N°10 : comment joindre l’utile à l’agréable ? C’est la question que je vous pose, et la réponse est toute simple, elle se trouve dans la garde d’enfants ! Eh oui, il est tout à fait possible de faire garder nos chers bambins, par une nourrice ou dans une garderie, et de bénéficier d’une réduction d’impôts qui passe là aussi par un crédit d’impôts qui sera de 50% des frais annuels.


N°11 : et enfin, le meilleur pour la fin comme on a l’habitude de dire : réduire ses impôts en achetant un véhicule non polluant. Il s’agit là aussi d’un investissement plaisir qui sera bénéfique pour vous, pour l’environnement mais aussi pour votre porte-monnaie ! En achetant un véhicule non polluant, vous allez profiter d’un bonus écologique qui va de 300 à 5000 € et qui prend la forme d’un crédit d’impôt car il permet de déduire une partie des dépenses de l’achat sur vos impôts.


Voici donc les différentes astuces dont m’a parlé mon conseiller en gestion de patrimoine. Etant donné cette longue liste je suis pratiquement sûr que vous arriverez à trouver votre bonheur ! Seulement, loin de moi l’idée d’être défaitiste, mais il faut garder en tête que pour certaines réductions d’impôts, le dispositif ne peut être mis en place au dernier moment comme c’est ici le cas… Ainsi, ces petites astuces ne nous seront sûrement pas profitables pour les impôts de cette année…


Mais comme le dit si bien l’adage, les erreurs nous font avancer et, pour l’année prochaine, il ne tient qu’à nous d’anticiper et de préparer notre imposition bien avant le moment fatidique.


Je vous dis donc à une prochaine fois ! Je vous avoue que je n’ai pas clairement défini le « thème » du prochain billet, mais je ne m’inquiète pas, je trouverais bien une idée d’ici là !

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides