Billet 8 - l'originalité n'est pas toujours synonyme d'exotisme

Par Karl Toussaint du Wast - le 16/10/2012
pierre-netinvestisseur

Un peu d’originalité dans ce monde bridé, ça ne fait pas de mal ! On prend tous les mêmes décisions, on est rassuré de faire des choix que les autres font aussi, on se dit ainsi que c’est le bon choix. On a peur de prendre le moindre risque et on préfère se satisfaire du minimum plutôt que de saisir des opportunités qui nous permettraient de nous dépasser et d’être encore plus satisfait. Je me suis rendu compte que c’est une généralité qui se constate même en matière de placements.


Certes, il y a évidemment des placements financiers et placements immobiliers que l’on considère comme des classiques de l’investissement et ils y ont toute leur place. Ils sont en effet en quelques sortes les basiques. Je ne dis pas le contraire. La preuve, la dernière fois je vous disais être complètement satisfait de mon assurance vie. Quel épargnant français n’a pas un contrat d’ assurance vie aujourd’hui ?

Mais moi le défi que je me suis lancé est de me différencier de l’épargnant lambda, je souhaite optimiser ma gestion de patrimoine et non pas me contenter d’assurer une gestion convenable et basique. Je veux le faire fructifier ce petit patrimoine et pour cela je me suis dit qu’il faudrait certainement que je sorte un peu des sentiers battus, que j’aille voir plus loin que dans le bureau de mon banquier qui m’assure que la garantie de mes fonds vaut tous les rendements d’un placement sur lequel je prendrais des risques.


Pourtant, pas de chance pour mon banquier, j’aime bien prendre des risques mesurés et je veux placer mon argent de manière stratégique et en opérant une meilleure répartition de mes actifs.

En découvrant les différents types de placements mis à la disposition des investisseurs, je me suis alors rendu compte qu’il en existait un très large panel et que je pouvais améliorer la répartition de mon épargne au-delà de l’équation livret A + assurance vie + bien immobilier car le résultat de ce calcul est certes la garantie de sécurité (quoi que) mais où est passée la performance ?


De ce constat j’ai donc sélectionné quelques placements immobiliers et financiers plus rentables à faire. C’est pourquoi j’ai choisi notamment les SCPI pour ceux qui auraient manqué quelques bribes de mon aventure. Mais aujourd’hui, c’est d’encore plus d’originalité que je voulais vous parler.


calcul-impot

Investir dans l’art, acheter des manuscrits de personnes célèbres décédées, placer son argent dans le vin ou dans investir dans les bois et forêts sont tant de placements originaux que j’ai découvert et qui semblent au premier abord bien exotiques et risqués. Pourtant, je me suis rendu compte qu’au vu de la conjoncture et des incertitudes économiques il fallait opérer des changements aussi dans sa manière de placer son argent. Le temps des mutations est venu aussi pour la gestion de patrimoine.


Si ces placements originaux me paraissaient exotiques, c’est évidemment parce que je ne m’étais pas bien renseigné et de fait je les pensais réservés à une élite et bien trop risqués.


Finalement, j’ai changé d’avis et j’avoue que j’ai un penchant pour l’investissement dans le vin par le biais du placement dans une cave patrimoniale. Il me semble que ce pourrait être un bon placement d’autant plus qu’il est apparemment possible de récupérer les bouteilles dans lesquelles on a investi. Enfin, normalement ce n’est pas le but me direz-vous mais s’accorder une petite folie du genre ou même juste savoir qu’on pourrait se l’accorder est en soi un plaisir.

lettre-manuscrite

Quant à ma femme elle souhaiterait investir dans les lettres et manuscrits. Plutôt ennuyeux à mon goût mais une valeur encore plus sûre selon elle ! Elle a toujours eu un peu trop d’admiration pour Napoléon à mes yeux mais que voulez-vous … Une chose est sûre on finira par trouver un compromis.


En revanche, je garde cette méfiance qui nous caractérise tous et j’ai encore un peu peur de m’engager sur la voie de la différence. Je crois qu’en fait je ne suis pas un surhomme des placements, le super investisseur capable de se débrouiller seul en fait ce n’est pas moi et j’ai besoin de conseils. Je l’avoue sans honte.

Après tout, les compétences de chacun sont bien faites pour être mises en commun afin de mieux réussir. L’union fait la force dit-on. Tout ça pour dire que j’ai décidé de prendre rendez-vous avec un conseiller en gestion de patrimoine indépendant. Rencontre prévue pour la fin du mois. Je ne manquerai évidemment pas de vous la raconter en détail.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides