Le prélèvement à la source, une nouvelle opportunité

Visa expert
avatar
Par Stéphane van Huffel
Le 26/04/2018

L’article « Le prélèvement à la source, une nouvelle opportunité » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Le ministre des comptes publics l’annonce avec opportunisme, le prélèvement à la source n’aura pas d’impact négatif sur la consommation et débloquera même l’argent. D’après lui, la raison de ce déblocage s’explique par une disparition de la « sur épargne » des contribuables en prévision des impôts futurs. Allant même plus loin, il confirme que l’année blanche 2018 va être appréciée par les Français qui y trouveront un avantage.

Le prélèvement à la source, comment ça fonctionne ?

L’État souhaite qu’à partir du 1° janvier 2019 l’impôt sur le revenu soit prélevé à la source, c’est-à-dire directement sur le salaire des salariés, les allocations chômage et les pensions de retraite. Ainsi, grâce à ce système, les contribuables se verront prélever l’impôt directement « à la source », c’est-à-dire sur leur bulletin de salaire.

Le montant de l’impôt dépendra d’un taux qui sera calculé sur la base de tous les revenus déclarés l’année précédente (salaire, pensions, revenus fonciers…). Pour les salariés qui n’ont encore jamais travaillé, l’administration va communiquer aux employeurs un taux d’imposition appelé taux neutre (calculé sur la base du salaire). Ainsi, les employeurs reverseront la somme due directement à l’état (qui cédera ainsi aux entreprises son rôle de collecteur d’impôts).

L’année suivante, le salarié devra déclarer les revenus qu’il a perçu afin de permettre à l’administration fiscale de calculer le montant global dû par le contribuable. Ainsi, en fonction du prélèvement déjà versé, un ajustement sera effectué en fin d’année entre l’impôt dû et l’impôt déjà prélevé.

En cas de revenus provenant d’une source autre que celle connue de l’employeur, le salarié pourra demander à l’administration fiscale de communiquer à l’employeur un taux neutre qu’il devra réguler en suivant.

La mise en place du prélèvement à la source

En ce qui concerne la fiabilité, de nombreux tests et audits ont été réalisés afin de s’assurer du bon fonctionnement de ce nouveau système. De plus, les services fiscaux ont mis ne place un numéro d’appel dans le but de répondre à toutes les questions que le contribuable pourrait avoir. Le ministre des comptes publics M. Darmanin souligne que l’impôt payé ainsi que le salaire net figureront chaque mois sur la feuille de paie de chaque salarié. Il ajoute que dès sa mise en place, le prélèvement à la source mettra fin à la dizaine de jours de trésorerie qu’il fallait avancer au Trésor public.

Conclusion

Dès le premier janvier 2019, la mise en place du prélèvement à la source sera rendue opérationnelle. Après de nombreux tests et de multiples mises au point, ce dernier devrait être parfaitement fonctionnel. Ainsi, la déclaration de l’impôt sur les revenus de l’année 2018 sera rendu caduque par la mise en place d’un crédit d’impôt et le paiement à la source prendra le relai.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides