Impôts : une baisse des prélèvements en 2015

Visa expert

L’article « Impôts : une baisse des prélèvements en 2015 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 10/12/2013

Le Gouvernement semble avoir entendu les Français sur le « ras-le-bol » fiscal. Le Ministre de l’Economie, Pierre Moscovici était l’invité de BFM Politique ce 8 Décembre en promettant une stabilisation des prélèvements obligatoire en 2015, puis une baisse à la fin du quinquennat. En même temps, le Premier Ministre a annoncé qu’il faudra deux quinquennats pour réformer la fiscalité française.

moscovici2

La mise en place du prélèvement à la source

Le Premier Ministre a dévoilé la première piste de la grande réforme fiscale. Le prélèvement à la source est largement plébiscité par les députés PS. Les Français pourraient y voir plus claire et une preuve d’action concrète de la part du Gouvernement. Le Premier Ministre doit encore préciser le calendrier et la méthode de sa réforme. Même si le chantier s’annonce complexe, il constituerait le meilleur moyen d’aboutir à la fusion entre la CSG et l’impôt sur le revenu.

Une mise en place difficile

Rappelons qu’actuellement, hors allègement, le taux de CSG varie de 6.2% pour les allocations chômage et s’élève par exemple à 7.5% sur les salaires et à 6.6% sur les retraites. Ces taux s’appliquent au revenu brut. Selon les dernières statistiques de l’administration, les foyers imposables ont en moyenne été taxés à 6.96% en 2011. S’agissant d’un taux calculé sur le revenu fiscal de référence, on peut estimer que pour un salarié l’impôt représente environ 4.9% du salaire brut. En cumulant les deux impôts, la pression fiscale exercée en moyenne sur un salarié s’élève actuellement à un peu plus de 12% du revenu brut.

Les députés devront résoudre une équation complexe. La réforme se fera en prélèvements constants, comme annoncé par le Ministre de l’Economie, Pierre Moscovici. Autrement dit, tout allègement accordé d’un côté (via notamment la CSG progressive) devra être compensé à l’autre. Certains ménages risquent donc de voir leur facture fiscale augmenter.

Conclusion

Selon Jean-Marc Ayrault, la remise à plat de la fiscalité prendrait deux quinquennats. Mais Thierry Breton, l’ancien Ministre de l’Economie et des Finances, assure que 12 à 18 mois suffisent pour mettre en place un des chantiers fiscaux majeurs : la retenue à la source de l’impôt sur le revenu. Il y voit même l’occasion de dynamiser l’économie

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr. Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides