Seulement 25% des jeunes actifs préparent leur retraite

Visa expert

L’article « Seulement 25% des jeunes actifs préparent leur retraite » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 02/04/2014

Selon un récent sondage mené par TNS Sofres, seulement 25% des jeunes actifs (25-35 ans) ont commencé à épargner en vue de leur retraite l’année dernière. Selon l’étude, ces derniers épargnent d’abord et avant tout en anticipation d’éventuels « coups durs ». Le financement des loisirs ou d’un achat important vient en second rang des priorités pour cette épargne.

jeune-investisseur-immobilier

Le sondage a également révélé que « l’âge idéal » pour commencer à épargner a monté puisqu’il est passé de 29 ans en 2012 à 34 ans un après. Ce constat est-il lié à un sentiment de crise profonde et durable dans la société ou plutôt au fait que les jeunes se sentent jeunes plus longtemps et qu’à ce titre ils considèrent qu’il faut commencer à épargner plus tard ?

C’est néanmoins principalement le manque de disponibilités financières qui explique ce recul. D’autant, qu’avec la hausse continue du cout du logement (qui, rappelons-le représente aujourd’hui 50% des revenus d’un ménage moyen), les ressources financières disponibles sont plus rapidement utilisées. Pour ces jeunes actifs, la préparation à la retraite arrive ainsi en troisième objectif d’épargne et ne bénéficie que de 6% de leurs revenus nets.

Moins de 15% des interrogés disposent d’un produit « dédié » retraite et moins de 10% un Perco. C’est la sécurité qui prime sur le choix du produit (alors qu’il faut rappeler que, le temps jouant pour eux, les supports plus dynamiques de type boursiers s’avèrent souvent plus rentables dans le temps…). La performance intrinsèque du support arrive en 2ème position pour 47% des jeunes actifs.

L’étude révèle enfin que ce sont les classes les plus modestes qui évaluent le plus justement leur salaire au moment de la retraite, alors que plus l’on monte en CSP, plus les interrogés ont tendance à surévaluer ce qu’ils auront pour leur retraite. Excès de confiance ?

Conclusion

Ce sujet de la retraite, n’est certes pas très excitant et remporte fort peu d’engouement auprès des plus jeunes, mais il les concerne pourtant tous, à fortiori les plus jeunes. Il faut rappeler que leur meilleur allié dans cette préparation c’est le temps, qu’ils ont avec eux et devant eux ; et que ce temps leur permet, avec relativement peu d’épargne, mais un peu de rigueur, de réaliser de beaux effets de levier en vue de leur retraite.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr. Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides