La retraite individuelle séduit peu de français

Visa expert

L’article « La retraite individuelle séduit peu de français » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 28/04/2015

Le régime de nos retraites est en difficulté. Les caisses sont bientôt épuisées et le nombre de retraités ne va cesser de s’alourdir. Tout le monde le sait, l’avenir de notre système de retraite ne tiendra pas éternellement. Plus de huit français sur dix s’inquiètent du montant de leur future retraite. Pourtant, il existe d’autres moyens mis à disposition des contribuables pour s’assurer des revenus complémentaires et assurer un niveau de vie correcte à la retraite. Perco, Perp, Madelin, les solutions existent mais seulement un retraité sur huit perçoit ses revenus sous forme de rente viagère. L’assurance-vie permet aussi une sortie en rente viagère et peut donc être appréciable pour des revenus supplémentaires à la retraite. L’engouement reste faible pour tous les placements financiers spécialement conçus pour la retraite, hors assurance-vie. Retour sur ce phénomène d’actualité.

La retraite individuelle séduit peu de français

Les français épargnent de moins en moins pour la retraite

72% estiment la nécessité d’une nouvelle réforme des retraites. Et pourtant, ils sont de moins en moins nombreux à épargner d’une quelconque manière pour passer des beaux jours à leurs retraites. En 2014, 46% des français ont déclaré épargner en vue de leur retraite. En 2009, ils étaient 15% de plus. Ce sont alors plus de 54% des français qui ne se soucient pas, du moins pas encore, de leur retraite. Ils ne la préparent pas souvent par faute de moyen ou par manque d’information, de conseil ou tout simplement d’envie.

La retraite supplémentaire : un faible succès

Pour améliorer ses revenus à la retraite, il existe plusieurs solutions alternatives comme le Perp (accessible à tous), le Perco (via l’épargne collective entreprise) ou le Madelin / Préfon (réservé au travailleurs non salariés, TNS). Tous ces contrats méritent de s’y intéresser de plus prés. Ces dispositifs volontaires viennent s’ajouter aux dispositifs obligatoires et complémentaires Agirc et/ou Arrco.

En 2013, ce sont près de 7 milliards d’euros de retraite supplémentaire qui ont été versés aux retraités selon la DRESS (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques). En 2014 le constat est plus faible, seulement 6,7 milliards d’euros ont été distribués à nos retraités français. Ces 2 millions de retraités bénéficiaires de rente viagère via ces retraites individuelles ont pu percevoir un revenu compris entre 1 950€ et 2 240€/mois. Pourquoi un si faible engouement pour ces produits financiers ? Tout simplement car la part de la retraite supplémentaire ne représente que 14% de la pension issue du système de retraite de base.

Conclusion

Le conseil d’orientation des retraites (COR) a récemment chiffré le déficit de notre système de retraite, tous régimes confondus de base. Il s’estimera en 2018 à -8 milliards d’euros en retenant des scenarios dit « très favorables » à l’économie. Rien ne présage un bel avenir pour les retraites complémentaires qui arriveront à épuisement vers 2023. Envisager une retraite individuelle parait donc indispensable de nos jours. Epargner aujourd’hui via des supports adéquat aux futurs retraités pour couvrir ses besoins futurs.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides